Front social

Le Sena et la Conasysed reconduisent leur grève face au « mutisme » des autorités gabonaises

Le Sena et la Conasysed reconduisent leur grève face au « mutisme » des autorités gabonaises
Le vote à l’unanimité de la reconduite de la grève, ce samedi à Libreville © 2021 D.R./Info241

Le front social continue d’être en ébullition dans le monde scolaire gabonais. Alors que la rentrée des classes reste fortement perturbée par la grève des enseignants, les deux principales centrales syndicales à l’origine de cette fronde contre le gouvernement, étaient ce samedi réunis en assemblée générale à Libreville. Les membres du Syndicat de l’éducation nationale (Sena) et de la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) ont unanimement voté pour la reconduite de leur grève. Non, sans dénoncer le mutisme des autorités.

Info241 sur Whatsapp

Le Sena et la Conasysed continuent de donner des sueurs froides aux autorités gabonaises, en tête desquelles le ministère de l’Education nationale. Une fois de plus, les deux regroupements syndicaux qui ont décidé d’unir leurs forces, ont décidé ce samedi en assemblée générale conjointe, de prolonger d’une semaine leur grève entamée quelques jours seulement après la rentrée du 27 septembre.

Une autre vue de cette assemblée générale

« Ayant une nouvelle fois constaté le mutisme du gouvernement quant à la satisfaction de leurs revendications, les enseignants réunis en assemblée générale, ce samedi 6 novembre 2021 à l’école publique Martine Oulabou ont décidé de la poursuite de la grève », indiquent les deux syndicats dans un communiqué parvenu ce samedi à la rédaction d’Info241.

Outre la poursuite de leur grève, les enseignants ont décidé de l’organisation ce lundi d’un sit-in au siège du ministère de la Fonction publique. Ce, pour « exiger entre autres l’arrêté organisant les concours internes d’entrée à l’ENI et à l’ENS, l’arrêté instituant le guichet spécial chargé d’accélérer la régularisation des situations administratives des agents du secteur Education », poursuit le communiqué.

Le Sena et la Conasysed se sont félicités en outre de « l’entrée en grève prochaine des établissements confessionnels catholiques, de bien d’autres établissements et des enseignants du Moyen-Ogooué ». Une perspective qui montre l’enlisement de la crise qui oppose le gouvernement gabonais à ces centrales syndicales depuis plusieurs semaines, sans dénouement heureux pour les élèves.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article