CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32-45
Nombre de décès depuis mars 2020 158+1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Notation Croissance

Standard & Poor’s revoit à la baisse la note souveraine du Gabon de « B+ » à « B »

Standard & Poor’s revoit à la baisse la note souveraine du Gabon de « B+ » à « B »
Standard & Poor’s revoit à la baisse la note souveraine du Gabon de « B+ » à « B » © 2016 D.R./Info241

L’agence de notation américaine Standard & Poor’s (S&P) a annoncé, dans un communiqué publié le 29 janvier, avoir abaissé la note de crédit souverain à long terme du Gabon en devises étrangères et en monnaie locale de « B+ » à « B », avec perspective stable.

Moov Africa

L’agence de notation américaine Standard & Poor’s (S&P) a, dans le même temps, confirmé la note de crédit souverain à court terme du pays en devises étrangères et en monnaie locale à « B ». L’agence a expliqué la révision à la baisse de la note du Gabon par la chute des cours de brut et la baisse prévue de la production pétrolière.

«  Nous prévoyons que la croissance du PIB réel va ralentir mais rester à une moyenne de 4,5 % de 2016 à 2019, principalement en raison des bas prix du pétrole et du recul continu de la production de brut, qui devrait diminuer d’environ 7 % en 2016-2017 dans le sillage de l’arrivée à maturité des champs de pétrole existants », a précisé l’agence, rappelant que le pétrole représente environ 40 % des recettes de l’Etat, 80 % des exportations et 20 % à 30 % du PIB.

S&P s’attend, d’autre part, à ce que le déficit du compte courant se limite à 3,8% du PIB en 2016 et reste à ce faible niveau en 2017 vu que la détérioration causée par la baisse des prix du pétrole devrait être relativement compensée par le recul des importations.

L’agence américaine note par ailleurs que la perspective stable de la nouvelle évaluation du risque souverain du Gabon s’explique par la réduction attendue du déficit budgétaire du pays durant les prochaines années. Mais aussi, S&P pointe les mesures insuffisantes prises par les autorités gabonaises pour remédier aux faiblesses antérieures en matière de gestion de la dette.

Avec Ecofin

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article