Transparence

Le FMI exige au Gabon la publication du rapport d’audit sur la gestion des fonds Covid-19

Le FMI exige au Gabon la publication du rapport d’audit sur la gestion des fonds Covid-19
Le FMI exige au Gabon la publication du rapport d’audit sur la gestion des fonds Covid-19 © 2022 D.R./Info241

Les autorités gabonaises manqueraient-elles de transparence même vis-à-vis du Fonds monétaire international (FMI) ? C’est la question qui a taraudé plus d’un ce vendredi à Libreville au sortir de la conférence de presse animée par une délégation du FMI au terme d’une mission au Gabon depuis le 12 mau. L’instance internationale exige aux autorités gabonaises la publication du rapport d’audit sur la gestion des fonds Covid-19 ainsi que les noms et la nationalité des destinataires desdits marchés.

Info241 sur Whatsapp

Lire aussi >>> Le FMI accorde un nouvel emprunt de plus de 307 milliards au Gabon sur 3 ans

La gestion du Gabon de la pandémie de Covid-19 a été longtemps été décriée par la société civile notamment par le Copil Citoyen. C’est désormais le FMI qui exige à son tour des autorités gabonaises toute la lumière sur les fonds alloués au pays dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus. Ce rapport d’audit conditionne désormais l’octroi des fonds du FMI au gouvernement d’Ali Bongo.

« Le décaissement de la prochaine tranche du programme (le Mécanisme élargi de crédit) estimée a près de 104 milliards de francs FCFA est conditionnée par la publication du rapport sur la gestion des fonds covid-19 et la publication des noms et nationalités des bénéficiaires des marchés publics », a indiqué hier Boileau Loko, chef de mission du FMI au Gabon au cours de sa conférence de presse.

Avant de menacer : « nous n’irons pas au conseil d’administration si ces deux actions que nous attendons ne sont pas exécutées. La première, c’est la publication du rapport sur les dépenses Covid-19. Et, la deuxième mesure est la mise en place d’un arrêté qui fait que chaque fois qu’il a un soumissionnaire aux marchés publics, son nom et sa nationalité soient publiés ». Une situation de blocage dont se serait bien passées les autorités qui multiplient les emprunts dans une opacité décriée par plusieurs acteurs.

Rappelons que le FMI avait approuvé en juillet 2021 un accord élargi de trois ans au titre du mécanisme élargi de crédit (MEDC) en faveur du Gabon pour un montant de 388,8 millions de DTS (environ 553,2 millions de dollars soit 307,026 milliards FCFA). Ce nouvel emprunt visait à faire face à la crise de la pandémie de COVID-19 et soutenir la mise en œuvre de la stratégie de relance économique 2021–2023.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article