CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 265
Nombre de décès depuis mars 2020 173 +3

Situation vaccinale

Première dose 99 248
Seconde dose 74 961

% de la population

4,78%
3,61%

Situation globale

802 +227 74 961 26 638 +259
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Présidentielle 2016

L’opposition à la CENAP : un mémorandum pour contester l’éligibilité d’Ali Bongo à la présidentielle

L’opposition à la CENAP : un mémorandum pour contester l’éligibilité d’Ali Bongo à la présidentielle
Casimir Oye Mba s’exprimant au sortir de cette audience © 2016 D.R./Info241

Sept candidats déclarés de l’opposition gabonaise étaient ce vendredi matin au siège de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP) de Libreville. L’audience accordée à ces candidats par le président de la CENAP, René Aboghé Ella, aura permis la remise d’un « mémorandum en contestation de l’éligibilité d’Ali Bongo » à cette présidentielle dont le dernier délai de dépôt des candidatures est fixé au 12 juillet prochain.

Moov Africa

Lire aussi >>> Six grands candidats à la présidentielle gabonaise à la CENAP vendredi

Les candidats à la présidentielle Dieudonné Milama, Jean Ping, Guy Nzouba Ndama, Moussavou King, Pierre Claver Maganga Moussavou, Bruno Ben Moubamba et Casimir Oye Mba ont été reçus ce vendredi en audience au siège de la CENAP. Les candidats de l’opposition sont allés au siège de l’institution électorale, rappeler le respect de la Constitution et l’application stricte de la loi dans la validation des candidatures à la présidentielle.

Une vue des candidats déclarés présents

L’échange qui s’est voulu courtois avec le bureau de la CENAP, a permis aux candidats de l’opposition la remise d’un mémorandum en vue de contester la validation d’une nouvelle candidature d’Ali Bongo, jugée non conforme à la Constitution par ces leaders politiques.

Au sortir de cette audience inédite, les candidats déclarés de l’opposition ont fait une déclaration commune à l’endroit des citoyens gabonais, appelés à proclamer « son refus de voir la Constitution violée une fois de plus ».

L’opposition invite ainsi « chaque Gabonaise et à chaque Gabonais à adresser, dès à présent, une lettre à la CENAP pour s’opposer à la candidature d’Ali Bongo et exiger sa disqualification du processus électoral », a souligné Casimir Oye Mba, s’exprimant au nom de l’ensemble de ses pairs présents.

Voici l’intégralité de leur déclaration commune au sortir de cette audience :

Reçus ce vendredi 24 juin 2016, par le bureau de la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), nous, candidats déclarés à la prochaine présidentielle, avons remis au président de cette autorité indépendante, un mémorandum en contestation de l’éligibilité d’Ali Bongo.

Nous avons ainsi réitéré notre détermination à voir la Constitution de la République s’appliquer à tous, dans toute sa rigueur.Nous considérons que le respect de la Constitution est le fondement de l’État de droit et la condition nécessaire à l’émancipation politique, au progrès économique et sociale de la nation. Nous mettons la Commission Electorale Nationale Autonome et Permanente (CENAP) devant ses responsabilités et rappelons que de sérieux doutes pèsent sur la conformité de l’état-civil d’Ali Bongo et partant sur son éligibilité.

Au moment où la CENAP s’apprête à examiner les dossiers de candidature, nous appelons les Gabonaises et Gabonais, sans distinction aucune, à se lever pour dire leur détermination à défendre la Constitution de la République. Il est impératif que le corps citoyen proclame son refus de voir la Constitution violée une fois de plus.

Le Code électoral autorise chaque électeur à contester une candidature si celle-ci n’est pas conforme à la loi. En conséquence, et pour affirmer la détermination de l’ensemble du pays, nous invitons chaque Gabonaise et à chaque Gabonais à adresser, dès à présent, une lettre à la Cénap pour s’opposer à la candidature d’Ali Bongo et exiger sa disqualification du processus électoral.

La protection de notre Constitution, la volonté de construire un État de droit, la défense des intérêts supérieurs de la nation et le désir de faire entrer définitivement notre pays dans la démocratie et la modernité nous imposent la plus large mobilisation.

En ce tournant décisif de l’histoire de notre pays, nous invitons chacun à prendre ses responsabilités et à agir. Ici et maintenant, nous demandons à chaque citoyenne et à chaque citoyen de se dresser contre le déni de droit, l’imposture, la forfaiture et la mal-gouvernance. Dès à présent, dès demain, chaque Gabonaise et chaque Gabonais peut se rendre au siège de la CENAP pour y déposer sa lettre de contestation et de dénonciation de l’éventuelle candidature d’Ali Bongo.

Pour ceux de nos compatriotes qui se trouvent hors de Libreville, nous leurs demandons d’adresser à la CENAP une lettre recommandée avec accusé de réception à la B.P. 4028 à Libreville, ou par fax au 01.73.05.75.

Nous savons pouvoir compter sur l’engagement citoyen de chacun et votre amour pour le Gabon. Dès à présent, nous invitons, celles et ceux qui auraient besoin d’aide pour formuler leurs requêtes à se rapprocher de l’Union sacrée pour la patrie (USP), les sièges des partis politiques ou des permanences des candidats.

Libreville, le 24 juin 2016

Les candidats déclarés de l’opposition à la prochaine élection présidentielle

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article