CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Impartialité électorale

Six grands candidats à la présidentielle gabonaise à la CENAP vendredi

Six grands candidats à la présidentielle gabonaise à la CENAP vendredi
René Aboghé Ella président de la CENAP, l’institution en charge de l’organisation des élections au Gabon © 2016 D.R./Info241

C’est inédit ! Les principaux leaders de l’opposition engagés dans la course à la présidentielle gabonaise débuteront ce vendredi à Libreville, une tournée commune en vue d’inviter les différentes institutions impliquées à davantage d’impartialité.

Moov Africa

Parmi ces candidats figurent en bonne place Casimir Oye Mba à l’origine de cet appel de ses pairs, mais aussi les principaux candidats déclarés Jean Ping, Guy Nzouba Ndama, Raymond Ndong Sima, Pierre-Claver Maganga Moussavou et Dieudonné Milama.

Cette croisade de l’opposition vise à s’assurer de la bonne marche du scrutin présidentiel du 27 août tant dans la recevabilité des candidatures que dans celui de l’impartialité de ces institutions avant, pendant et après le scrutin.

La première phase de cette tournée commune de l’opposition débutera donc ce vendredi 24 juin par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP). Les 6 candidats de l’opposition gabonaise qui ne sont pour le moment pas parvenu à une candidature unique dans leur rang, entendent rappeler à cette institution centrale son rôle devant l’Histoire et devant la Nation.

En clair, il s’agira de demander au président de cette institution électorale, René Aboghé Ella, ainsi qu’aux autres membres leur fidélité stricte à la loi dans l’enregistrement, la validation et la transmission des dossiers de candidature à la Cour constitutionnelle.

En ligne de mire, la candidature d’Ali Bongo accusé de n’être pas en conformité avec l’article de 10 de la Constitution. Ali Bongo fait face depuis de longs mois à une polémique non élaguée sur sa filiation jugée douteuse dans l’opinion et chez ses détracteurs de l’opposition. L’opposition souhaite ainsi l’invalidation de cette candidature et ainsi barrer la voie à une nouveau mandat au candidat du parti au pouvoir.

Après la CENAP, le tour reviendra certainement à la Cour constitutionnelle dirigée par la belle-mère de l’actuel président gabonais depuis sa création en 1990. Cette tournée s’annonce dores et déjà électrique tant sur ses objectifs que sur son caractère inédit qui pourrait faire école.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article