CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Droits d’auteur

Ali Bongo fait de nouvelles promesses aux artistes gabonais

Ali Bongo fait de nouvelles promesses aux artistes gabonais
Ali Bongo aux côtés de quelques grands noms de la musique gabonaise © 2016 D.R./Info241

Alors que les droits d’auteur sont loin d’être une réalité effective au Gabon, le président gabonais Ali Bongo a reçu hier au palais présidentiel près de 200 acteurs culturels. Aux côtés de son Premier ministre et de celui de la Culture, Ali Bongo a tenu à faire de nouvelles promesses aux artistes.

Moov Africa

Dans son discours à l’endroit des artistes gabonais venus lui dresser un tableau plutôt sombre de leur condition dans le pays, Ali Bongo a rappelé que les droits d’auteur avaient été institués par une loi datant de 1987. Ce n’est qu’en janvier 2013, sous son magistère, qu’a été pris un décret portant attributions, organisation et fonctionnement du Bureau gabonais des droits d’auteur et des droits voisins (BUGADA).

Ali Bongo se prenant en photo par des artistes présents

Depuis 3 ans donc, l’attente se poursuit toujours pour les nombreux artistes gabonais qui ne vivent toujours pas de leur art malgré la mise sur pied de ce Bureau. Ali Bongo a annoncé qu’il apportera un soutien personnel au BUGADA, une aide qui permettra ainsi le démarrage effectif des activités de ce bureau de régulation des droits des artistes gabonais.

Ali Bongo dont la mère est la diva de la musique gabonaise Patience Dabany, également présente à cette rencontre, a promis le règlement de la question des droits d’auteur par l’adoption prochaine d’une loi portant statut de l’Artiste mais aussi celle de la prise en compte des quotas de diffusion et du paiement des droits d’auteur dans le cadre de la redevance audiovisuelle.

Il a également promis la réhabilitation de la salle de spectacle du ministère de la Culture pour combler le manque criard d’espaces d’expression culturelle à Libreville. Mais aussi, la mise à disposition, dans le cadre d’un partenariat public-privé, de la salle de cinéma le Komo.

Le numéro un gabonais a également annoncé faire renaître de ses cendres, la grande nuit de la musique et l’organisation d’une semaine culturelle gabonaise pour le courant du mois d’août et d’en faire désormais un rendez-vous annuel.

En cette année électorale, nul doute que le président gabonais veille s’assurer du soutien des artistes pour sa réélection. En 2009, sa campagne avait été rehaussée par le soutien de nombreux artistes qui lui avaient dédiés une hymne à la jeunesse.

Après 7 ans sans l’effectivité des droits d’auteur pourtant promis dans son projet de société « l’avenir en confiance », les artistes gabonais sont plus que sceptiques sur cette question pourtant érigée en « priorité » par Ali Bongo, lui-même artiste.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article