CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Industrialisation

Les PME invitées à s’installer à la zone économique spéciale de Nkok

Les PME invitées à s’installer à la zone économique spéciale de Nkok
L’une des usines installées à Nkok © 2014 D.R./Info241

Initialement prévue pour le développement de la filière bois, la zone économique spéciale de Nkok s’ouvre désormais à d’autres secteurs d’activités économique. C’est du moins l’invite du ministre du commerce, des petites et moyennes entreprises, de l’artisanat et du développement des services, Gabriel Tchango.

Moov Africa

Avec seulement 5 entreprises installées, la ZES de Nkok reste sous-occupée. Le ministre en visite hier, dans le cadre du suivi du processus de développement de la dite zone, a invité les PME-PMI gabonaise à rejoindre Nkok. Pour Gabriel Tchango,"il ny a pas de grands sans petits. Surtout que les grands, il faut les accompagner".

Avec ses 1126 hectares, la ZES de Nkok offre assez d’espaces pour accueillir toute activité économique surtout qu’elle dispose de plusieurs mesures de facilitations d’investissement. En février 2011, l’UGB et la Coordination Générale de la Zone Economique de Nkok avait signé une convention d’accompagnement financier des investisseurs désirant s’impliquer dans le développement de la zone.

L’attractivité de cette ZES peine à convaincre les entreprises qui sont peu nombreuse à s’y installer d’où cet appel du ministre du commerce. L’opposition avait qualifiée ce projet cher au chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba de bide de son septennat.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article