CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 77/48h
Nombre de décès depuis mars 2020 157+0

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

510 -178 12 337 24 832 +77
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Réaction politique

Le RPR dit à son tour NIET à l’appel à la paix des braves et désavoue son porte-parole

Le RPR dit à son tour NIET à l’appel à la paix des braves et désavoue son porte-parole
Le RPR dit à son tour NIET à l’appel à la paix des braves et désavoue son porte-parole © 2021 D.R./Info241

Le Rassemblement des patriotes républicains (RPR, opposition radicale), a tenu un point de presse ce vendredi à Lalala (5e arrondissement de Libreville). Le parti de l’ancien Premier ministre Jean François Ntoutoume Emane a rejeté en bloc l’initiative dite “Appel à la paix des braves” initiée par une soixantaine de partis politiques la semaine dernière.

Moov Africa

Par la voix de son 1er vice-président, Jean Emane Eyone, le RPR a convoqué la presse ce vendredi en début d’après-midi au domicile de son président Jean François Ntoutoume Émane. Il était question pour ce parti, allié à la Coalition pour la nouvelle république (CNR) de Jean Ping, de rejeter officiellement le projet “Appel à la paix des braves” lancé par une soixantaine de partis politiques se réclamant reconnus par le Conseil national de la démocratie (CND).

« C’est avec un grand étonnement et une certaine tristesse que la plupart des hauts responsables du Rassemblement des patriotes Républicains (RPM), ont pris connaissance, le 16 mars dernier, de l’appel soi-disant de la paix des braves, lancé semble t-il, par 60 partis politiques », s’est offusqué d’entrée, Jean Emane Eyone.

Outre cette réprobation, le parti de l’ancien premier ministre d’Omar Bongo a publiquement désavoué son porte-parole, l’ancien journaliste Clay Martial Obame Akoué qui a lu le communiqué ayant sanctionné les travaux à la base de cette initiative. Et pour avoir joué ce rôle, semble t-il, sans s’être référé à la position officielle du directoire de son parti, celui-ci a promis convoquer un « bureau extraordinaire (qui) sera convoqué dans les prochains jours pour statuer sur son cas ».

Après Pierre Claver Maganga Moussavou et la CNR, le RPR est donc officiellement une des voix ou partis politiques qui rejettent systématiquement cette initiative que plusieurs observateurs décrivent comme un des préludes qui annoncent un imminent remaniement gouvernemental au Gabon.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article