Conscience citoyenne

Le mouvement Ma Conscience d’Août s’active pour un Gabon libéré de ses oppresseurs

Le mouvement Ma Conscience d’Août s’active pour un Gabon libéré de ses oppresseurs
Une capture d’écran du clip vidéo du mouvement citoyen © 2016 D.R./Info241

A 17 jours de l’élection présidentielle, la bataille pour la conscientisation citoyenne en vue d’un changement de mentalités pour une alternance démocratique au Gabon n’est plus l’apanage des hommes et partis politiques gabonais. Les artistes gabonais engagés intellectuellement et musicalement comptent jouer pleinement leur partition, c’est le cas du Dr Naelle Nanda, chanteuse et slameuse qui a lancé récemment à Libreville, un mouvement de prise de parole artistique et d’éducation populaire dénommé : ’’Ma conscience d’août’’.

Moov Africa

Au moment où la crédibilité du scrutin présidentiel du 27 août prochain est pointée par tous les analystes et observateurs politiques, notamment suite à la falsification prouvée des listes électorales, par le Ministère de l’Intérieur gabonais, plusieurs artistes et intellectuels gabonais qui ne souhaitent corroborer cette mascarade électorale comptent peser de leur poids pour conscientiser les masses populaires.

La vidéo de la chanson

C’est sans doute le cas du mouvement ’’Ma conscience d’août’’ pour qui « le système sème le doute, il va récolter l’alternance ». D’où la réalisation d’un premier titre "Libérez" qui visent à appeller l’ensemble des citoyens gabonais en l’occurrence la jeunesse gabonaise, souvent manipulée, achetée et corrompue par des modiques sommes d’argent en période électorale « à s’indigner par tous les moyens ». Tout en précisant que c’est un appel à l’éveil et à la responsabilité par la conscientisation de masse. »

Interrogée par Info241 sur les mobiles de ce mouvement citoyen et artistique la slameuse gabonaise Dr Naelle Nanda, initiatrice du mouvement a indiqué « que nous avons créé un mouvement de prise de parole artistique et d’éducation populaire afin que les artistes que nous sommes prennent activement part au processus de changement en cours dans notre pays et qu’il cesse d’être un objet d’animation au service des politiques. Dont le rôle se résume désormais à distraire le peuple et animer les meeting ».

Toute optimiste et résolument engagée à se mobiliser avec ses pairs artistes conscients de l’appauvrissement criard du Gabon et de la dépravation des mœurs, Nanda a martelé que : « l’artiste est la voix des sans voix, un éclaireur et un éveilleur de conscience. Les actions sont : la sensibilisation par la publication de spots éducatifs l’écriture, le chant, le slam, les concerts, les scènes sont à réaliser. Les cibles principalement sont les jeunes les femmes précisément et le reste de la population ».

L’objectif principal du mouvement ’’Ma conscience d’août’’ a expliqué la slameuse gabonaise « est de mettre notre art au service de la libération de notre pays. La réalisation son et vidéo s’est faite par la production de Tiss Warren Jazz. L’initiative est parti de moi, mais elle n’est plus mienne car elle a connu l’adhésion des vaillaints artistes jeunes talents gabonais, notamment la crème des slameurs premièrement, puis, de toutes les forces artistiques de mon entourage. »

La réalisation du premier titre conclu Nanda «  a été possible suite à l’implication spontanée et engagée de Larry, Stacy, D’sign et Warren avec qui je travaille depuis toujours, ils ont tout de suite partagés l’idée et l’engagement avec d’autres artistes. D’ailleurs, le nom du mouvement vient d’eux. Plusieurs projets sont en cours dont des titres conscients, un recueil de poèmes et la publication de spots télévisés pour la conscience citoyenne. Ce n’est peut-être pas grand chose, mais c’est un pas qui sera accompagné par une campagne d’affichages, des images et spots télévisés et d’autres actions de terrain ».

L’intégralité des paroles ’’Libérez’’ Nanda feat Larry

C’est bizarre mais…
Je sens que nos Cœurs osent enfin des rythmes qu’on ne leur connaissait pas
Ils battent le pavé
Et Dieu seul connait ces pas
D’où viennent-ils comme ça ?
Par quels chemins sont-ils passés pour en arriver là ?
Je ne sais pas…
Ce que je sais, c’est qu’il y a ces choses que seul le temps révèle
Je sais aussi que le temps est cet autre nom de Dieu
Alors…
Alors par petits groupes
J’écris ces femmes qui arrivent et qui chantent ce petit air que leur intime le vent
J’écris ces hommes qui tiennent cette petite lueur d’espoir résolument
Ce n’est plus seulement une foule qui s’écoule
Mais le fleuve qui sort de son lit
Il n’y a plus de rive
Et dans le ciel ce ne sont plus les ténèbres qui brillent
Allez-vous en…
Faux dieux !
Disent-ils enfin
Loin de nous ces jours que seuls éclairent les astres viciés de vos cieux éteint
Emportez vos fastes et vos festins
Emportez vos dictatures et leurs lendemains incertains
Nous ne voulons plus de vos atrocités
De vos vues assassines et de ces vies phagocytées
Gardez votre arrogance vos égos
Vos romances et vos héros
Gardez votre justice à deux vitesses
Et aussi ces succès qui ont comme un gout de sexe
Pourquoi tant de gêne quand soudain on parle de paix ?
Pourquoi dans vos bouches le mot démocratie s’imbibe de poudre s’il vous plait ?
Non partez
Libérez…

Ref :
Dictacteurs écoutez bon Dieu !
Le peuple ne veut plus de vous
Libérez nos pays
Distracteurs écoutez un peu
La voix du peuple qui crie
Ça suffit, libérez !
Libérez. ..

Dans les rues on est descendu
Des livres, des articles
Nous avons écrit
Aujourd’hui on ne se cache plus
Le message est clair pourtant
Mais vous faites la sourde oreille
Dans nos villes
On ne respire plus
Le "manger et le boire "
On n’en a même plus
Aujourd’hui on ne survit plus
Puisque la mort vous nous la donnez
à chaque coin de rue
Vous avez déjà pillé nos richesses
Obtenu nôtre détresse
Foulé nos espoirs
Même rien il ne nous reste pas
Que voulez-vous de plus ?
Laissez - nous en paix
On n’en peut plus.

Vous aurez beau acheter des voix
Mais c’est la rue qui fera sa loi
Vous aurez beau tuer des milliers
Il en restera assez.

Réf.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article