CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 265
Nombre de décès depuis mars 2020 173 +3

Situation vaccinale

Première dose 99 248
Seconde dose 74 961

% de la population

4,78%
3,61%

Situation globale

802 +227 74 961 26 638 +259
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L'info en bref...

Le Gabon douche définitivement les espoirs de clémence des recalés du baccalauréat

Le Gabon douche définitivement les espoirs de clémence des recalés du baccalauréat
Le Gabon douche définitivement les espoirs de clémence des recalés du baccalauréat © 2020 D.R./Info241

Moov Africa

La sentence est connue pour les recalés au baccalauréat gabonais dont les épreuves débutent ce jeudi. Ce mercredi soir, le secrétaire général du ministère de l’Education nationale, Théodore Koumba, a rendu publique la décision finale sur la sanction des candidats recalés pour le baccalauréat 2020. Sur les 684 frappés par la mesure, seul un ayant introduit un recours à la décision de sanction du 7 août, a trouvé grâce aux yeux des autorités.

L’intégralité de la décision des autorités

Parmi tous les candidats dont les dossiers ont été recalés pour le baccalauréat 2020, il ressort que 41 ont introduit un recours en fournissant des documents pour tenter de prouver leur innocence dans l’affaire des faux bulletins. Après examen de ces recours, il ressort que seul un candidat a présenté des justificatifs recevables.

Que les membres de la commission ayant statué sur l’ensemble des cas, ils ont estimé que seul cet élève en classe de terminale, série B, au lycée Jean Hilaire Obame Eyeghe de Libreville est apte à candidater au baccalauréat session 2020. Les autres recalés pour fraude ne passeront donc pas l’examen cette année.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève