Loi de finances rectificative

Le Gabon fait grimper de près de 11% son budget 2022, soit 3 295,6 milliards FCFA !

Le Gabon fait grimper de près de 11% son budget 2022, soit 3 295,6 milliards FCFA !
Le Gabon fait grimper de près de 11% son budget 2022, soit 3 295,6 milliards FCFA ! © 2022 D.R./Info241

Le conseil des ministres présidé ce mardi par Ali Bongo, a entériné le projet de loi de finances rectificative 2022. Le budget du pays passe ainsi de 2 936,6 milliards à 3 295,6 milliards soit une hausse de 359 milliards. Une hausse justifiée par plusieurs mesures sociales visant à soutenir la hausse du carburant et des prix de la farine mais aussi les chantiers de la Transgabonaise qui n’ont toujours pas atteint leur vitesse de croisière.

Info241 sur Whatsapp

Le gouvernement gabonais a décidé ce 7 juin de réajuster à la hausse le budget du pays pour l’année 2022. Selon le projet de loi de finances rectificative, le budget connait ainsi une hausse de 10,89% par rapport à celui précédemment adopté. Une hausse que les autorités gabonaises justifient par 4 axes majeurs que sont l’augmentation de la prise en charge de l’assurance maladie au profit des Gabonais économiquement faibles (GEF).

Ali Bongo présidant hier les travaux du conseil des ministres

A ces deux premiers axes, s’ajoutent le soutien aux prix des carburants et de la farine, la poursuite des travaux de la Transgabonaise dans le cadre du PAT et, la poursuite de la prise en charge des coûts de restructuration des entreprises et établissements publics. « S’agissant des Ressources, les Recettes budgétaires seraient évaluées à 2 239,4 milliards FCFA contre 1 924,6 milliards FCFA arrêtés dans la loi de finances initiale, soit une hausse de 314,8 milliards FCFA, résultant essentiellement des revenus du secteur pétrolier », souligne le communiqué final des travaux d’hier.

De même dans ce projet de loi, les dépenses budgétaires (hors dépenses affectées aux tiers), sont évaluées 2 102,2 milliards FCFA contre 1 992,5 milliards FCFA dans la loi de finances initiale, soit une hausse de 109,7 milliards de FCFA. « Les dépenses des comptes d’affectation spéciale et de commerce s’élèvent à 152 milliards FCFA contre 150,7 milliards FCFA, soit une augmentation de 1,3 milliard FCFA », martèle le communiqué de ce conseil des ministres.

Enfin, pour ce qui est des charges de trésorerie et de financement, elles se chiffreraient à 1 097,2 milliards FCFA contre 852,4 milliards FCFA dans la loi de finances initiale, soit une hausse de 244,8 milliards FCFA.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article