CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Front social

Le Comité de privatisation du Gabon en grève illimitée pour 3 ans de salaires impayés

Le Comité de privatisation du Gabon en grève illimitée pour 3 ans de salaires impayés
Le siège de Libreville du comité de privatisation © 2018 D.R./Info241

Le Gabon vit décidément une crise économique et managériale sans pareille. Plusieurs agences et institutions publiques totalisent plusieurs mois à plusieurs années de salaires impayés par l’Etat. C’est le cas des agents du Comité de privatisation, rattaché officiellement au ministère de l’Economie, qui totalisent 3 ans de salaires impayés. Une situation de précarisation des employés qui les a obligé à entrer en grève générale illimitée ce lundi pour réclamer leur dû à l’administration d’Ali Bongo.

Moov Africa

Rien ne va plus entre les agents du Comité de privatisation de la République gabonaise et leur employeur - l’Etat gabonais - qui ne paie plus leur salaire depuis 2015. C’est pour contraindre l’Etat gabonais à se pencher sur leur situation que les agents observent le piqué de grève au siège de la structure publique à Libreville depuis ce lundi 15 octobre.

Pour Chantal Obiang, porte-parole des grévistes : « Cela fait déjà plus de 3 ans jour pour jour (le 15 octobre, ndlr), que nous attendons le paiement de 50% des arriérés de salaires que nous doit l’Etat. Nous savons que la situation financière du pays est critique, mais qu’à cela ne tienne, nous avons besoin que l’Etat revoie notre situation. Sinon comment ferons- nous pour payer nos loyers, la scolarité de nos enfants ? ».

L’une des banderoles de revendication des agents

Une situation préoccupante pour les usagers de cette institution publique qui avec cette grève générale pourrait occasionner d’énormes difficultés aux nombreux dossiers de liquidation d’entreprises en cours. Il faut savoir qu’outre la privatisation d’entreprises publiques, ce comité s’occupe également de la liquidation des droits des salariés de l’administration publique, des sociétés d’Etat, des sociétés d’économies mixtes et des sociétés à participation financière de l’Etat remerciés par leur employeur.

C’est donc dire que la situation des agents de ce comité de privation est tout à fait préoccupante. Ce d’autant que lesdits agents ne sont plus payés convenablement depuis 3 ans soit bien avant que les difficultés économiques du Gabon soient connus et que les récentes mesures d’austérité soient prises par le gouvernement. Quid de la bonne gouvernance de l’administration publique gabonaise.

Rappelons que le Comité de privation du Gabon a été créé par un décret pris le 6 mai 1996 par Omar Bongo, pris en application de l’article 7 de la loi n°1/96 du 13 février de la même année. Ce comité a depuis 2010 entre autre pour mission "d’effectuer périodiquement la revue de la situation comptable des entreprises du secteur parapublic".

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article