CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Concertation

L’ONU réitère son appel au calme et au dialogue inclusif des bords politiques gabonais

L’ONU réitère son appel au calme et au dialogue inclusif des bords politiques gabonais
Abdoulaye Bathily © 2014 D.R./Info241

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU et Chef du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA), M. Abdoulaye Bathily, suit avec une attention soutenue les développements de la situation socio-politique et sécuritaire au Gabon. Il s’est dit hier, vivement préoccupé par le climat ambiant, il réitère l’appel au calme et au dialogue qu’il a lancé dans un communiqué de presse le 18 novembre dernier.

Moov Africa

« Il est important que le pouvoir et l’opposition se parlent pour trouver un consensus sur la manière d’organiser, ensemble, les réformes nécessaires à la préservation de la paix sociale et de la stabilité au Gabon », souligne M. Bathily, expliquant que cette démarche est capitale pour la consolidation du processus démocratique. Ces derniers jours, il a de nouveau engagé d’intenses consultations avec les différentes parties prenantes (opposition et pouvoir) pour les encourager à poser des actes allant dans ce sens.

Eviter de basculer dans une crise profonde

« J’appelle les uns et les autres, à tous les niveaux, à faire preuve de retenue, à rejeter le recours à la violence et aux discours d’exclusion comme modes de gestion des désaccords politiques », insiste le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU face à la persistance des tensions observées depuis l’annonce de la tenue, samedi 20 decembre 2014 à Libreville, d’un meeting du Front de l’opposition pour l’alternance.

« L’expression des points de vue sur la marche d’un pays, qui est reconnue à toutes les citoyennes et tous les citoyens, doit se faire dans le respect de la loi et des libertés publiques. C’est pourquoi je rappelle l’urgence d’un dialogue entre le Gouvernement et l’opposition pour trouver, dans les meilleurs délais, une solution pacifique à l’impasse actuelle », affirme le Chef de l’UNOCA. « Il y va de l’intérêt du peuple gabonais », précise-t-il, souhaitant que tout soit mis en œuvre pour « éviter que le Gabon bascule dans une crise profonde susceptible de fragiliser davantage une sous-région Afrique centrale déjà en proie à de nombreux conflits et menaces qui freinent son développement et son intégration ».

M. Abdoulaye Bathily a évoqué ces enjeux avec des membres du corps diplomatique accrédités au Gabon ainsi qu’avec des responsables de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Il les remercie pour leur écoute et pour leur disponibilité à continuer d’aider le Gabon à rester un pays où règnent la paix et la sécurité.

Source : UNOCA

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article