Réaction

Valises d’argent de Nzouba Ndama : Adiahenot dénonce un règlement de compte et une humiliation

Valises d’argent de Nzouba Ndama : Adiahenot dénonce un règlement de compte et une humiliation
Valises d’argent de Nzouba Ndama : Adiahenot dénonce un règlement de compte et une humiliation © 2022 D.R./Info241

C’est ce qu’a laissé entendre ce lundi au cours d’une conférence de presse l’ancien baron du Parti démocratique gabonais (PDG) Jacques Adiahenot. Le leader de la plateforme citoyenne et patriotique Gabon d’abord n’a pas maché ses mots pour dénoncer l’acharnement et l’humiliation que subit l’ancien président de l’assemblée nationale Guy Nzouba Ndama depuis samedi.

Info241 sur Whatsapp

L’affaire du président de Les Démocrates (LD, opposition), Guy Nzouba Ndama, toujours dans le viseur de la justice gabonaise, continue de susciter de vives réactions notamment du côté de certains leaders politiques comme Jacques Adiahenot qui voit en ce geste une humiliation et un règlement de comptes pour un grand homme qui a été pendant des décennies au service du système PDG au pouvoir depuis 1968.

« L’ancien président de l’assemblée nationale, ancien vice-président du Parti démocratique gabonais, Guy Nzouba Ndama, par ses titres et ses arguments a fait penché la balance pour que le président actuel Ali Bongo Ondimba soit candidat présenté par le PDG », a indiqué Jacques Adiahenot au cours de la conférence de presse de sa plateforme citoyenne et patriotique Gabon d’abord d’hier.

Avant d’ajouter : « Vous humiliez et demain vous serez humilié. Chacun de nous paiera ce qu’il est entrain de faire aujourd’hui ». Egalement ancien baron du régime Bongo, il n’a pas manqué de rappeler ce qui se passait à l’époque d’Omar Bongo. « Nous avons tous appris qu’il y a des mallettes qui circulaient entre la France et le Gabon. Nous savions également que des opposants africains reçu par le président de la République Omar Bongo Ondimba partaient avec les mallettes d’argent », a-t-il rappelé.

En effet, Guy Nzouba Ndama avait été interpellé samedi à la frontière gabonaise avec le Congo dans le Haut-Ogooué avec trois valises d’argent liquide. Le montant des liasses de billets de banque a été évalué à 1,190 milliard de FCFA par la justice gabonaise qui a annoncé avoir confisqué les fonds et les avoir reversé dans les caisses de l’Etat. Depuis, l’opposant est toujours à Franceville où il n’a toujours pas recouvré la liberté.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article