Recel de biens mal acquis

Une ancienne Miss France épinglée pour avoir accepté un cadeau de 400 millions d’Omar Bongo

Une ancienne Miss France épinglée pour avoir accepté un cadeau de 400 millions d’Omar Bongo
Une ancienne Miss France épinglée pour avoir accepté un cadeau de 400 millions d’Omar Bongo © 2022 D.R./Info241

L’ancienne Miss France 2000, Sonia Rolland, regrettera longtemps d’avoir été dans les bonnes grâces de l’ancien président gabonais Omar Bongo. L’actrice et ancienne gloire de beauté vient d’être mis en examen pour avoir accepté en cadeau un appartement huppé du 16e arrondissement de la capitale française, acheté de façon frauduleuse par la famille Bongo. Un exemple parmi les nombreux biens mal acquis de cette famille qui règne sur le Gabon et ses deniers depuis 1964.

Info241 sur Whatsapp

Lire aussi >>> Biens mal acquis : Une proche de Sonia Rolland s’en prend à une journaliste gabonaise

Sonia Rolland va encore regretter longtemps d’avoir rencontré le chemin de la famille Bongo. L’ancienne miss française a été mis en examen ce mercredi pour les chefs de recel de détournement de fonds publics, corruption et abus de biens sociaux. En cause, un luxueux appartement offert gracieusement par la femme d’Omar Bongo, Edith Lucie Bongo, d’une valeur de plus de 600 000 euros soit près de 400 millions de FCFA.

Le couple présidentiel gabonais à l’origine du cadeau empoissonné

Les ennuis de l’ancienne miss vient de l’enquête ouverte contre les insolentes propriétés, patrimoine du clan Bongo en France. Pour l’avocat de l’ONG Transparency International, partie civile dans cette affaire de biens mal acquis qui accable depuis des décennies la famille Bongo en France, Sonia Rolland aurait dû refusé ce cadeau immobilier empoissonné. Un présent obtenu pour son engagement aux cotés de la famille présidentielle gabonaise.

« Si vous acceptez un cadeau alors que vous avez des raisons de vous douter que le financement de ce cadeau n’est pas d’origine tout à fait orthodoxe, vous devez refuser le cadeau. Autrement, vous êtes poursuivi pour recel », explique Me William Bourdon, avocat de l’ONG. Entendue par les enquêteurs, Sonia Rolland dit ignorer cette origine frauduleuse du financement de ce bien obtenu via des fonds opaques du Gabon.

Pour la justice française qui enquête sur ces biens, Omar Bongo le père d’Ali Bongo, actuel président du Gabon, se serait enrichi à travers des activités illicites. Après son sacre en 2000, Sonia Rolland avait rencontré la famille Bongo à plusieurs reprises. Edith Lucie Bongo lui aurait alors indiqué qu’elle recevrait un cadeau. Ce qui sera fait quelque temps plus tard, par un appel d’un notaire l’informant qu’elle a reçu une donation d’une société immobilière possédant l’appartement en question.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article