CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Equipement impayé

Un hélicoptère de l’Etat gabonais bloqué depuis 3 ans en France pour des impayés

Un hélicoptère de l’Etat gabonais bloqué depuis 3 ans en France pour des impayés
Une vue de l’appareil payé à 2/3 par le Gabon © 2021 D.R./Info241

Le Gabon est certes le pays le plus riche d’Afrique, cela ne l’empêche pas d’avoir des impayés difficiles à honorer. C’est encore le cas pour ce qui est de l’équipement de son armée et de sa police. Depuis 3 ans, l’Etat gabonais peine à s’acquitter d’une dette d’un tiers d’un million d’euros soit 217,6 millions de FCFA auprès de ses partenaires en France. En représailles, l’hélicoptère de type AS355 F2 Écureuil 2 de la police gabonaise est immobilisé dans les hangars de l’entreprise française Heli Technique.

Moov Africa

L’administration Bongo continue de faire parler d’elle à l’étranger. Selon les informations de nos confrères d’Africa Intelligence de ce 28 septembre, le Gabon continue de manquer à nombre de ses obligations en France. Des impayés qui touchent à l’équipement de la police gabonaise, privée d’un précieux hélicoptère cloué au sol au depuis 2017.

Selon Africa Intelligence qui révèle l’affaire, ce sont les difficultés financières du Gabon qui l’empêcheraient d’honorer ce contrat de maintenance signée avec Heli Technique qui est bien mécontente de payer les frais de gardiennage de l’appareil. « L’Etat gabonais n’a toujours pas versé le dernier tiers d’une modeste somme s’élevant à seulement un million d’euros », précise nos confrères. Soit une dette 217 620 495 FCFA.

Cet hélicoptère acheté par l’Etat gabonais via une autre entreprise à Heli Technique n’a donc pu être livré au Gabon faute d’impayés. Initialement prévu pour le ministère de l’Intérieur, c’est désormais celui de la Défense nationale qui aurait repris la main dans l’acquisition de cet appareil. Mais là encore, les fonds alloués à ce ministère font encore défaut. Les autorités gabonaises pourraient réagir et revenir avec les sommes dues d’ici à la présidentielle de 2023.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article