Un enfant ligoté puis séquestré dans une maison à Kango

Un enfant ligoté puis séquestré dans une maison à Kango
Un enfant ligoté puis séquestré dans une maison à Kango © D.R./Info241

Info241 sur Whatsapp


Un enfant de six ans, Emy Kounda, a été ligoté puis séquestré par la compagne de son aîné, Ursula Bouegny Koyo, 16 ans, jeudi matin, à Medza, un quartier de Kango, le chef-lieu du département du Komo-Kango (province de l’Estuaire).

Selon une source judiciaire, la jeune fille aurait agi de la sorte pour punir son petit beau-frère après que ce dernier a uriné nuitamment au lit. Après avoir constaté que le matelas sur lequel dormait l’enfant était trempé, la jeune Ursula Bouegny Koyo est entrée dans une colère bleue, vitupérant le garçonnet.

Résolue à infliger une sévère correction au petit Kounda, elle l’a roué de coups, ligoté puis enfermé dans la maison avant de fermer porte et fenêtres. Après son acte criminel, la jeune fille s’est embarquée dans une voiture et rendue dans un village situé à quelque 6 kilomètres de la ville. D’après la même source, les faits se sont passés vers 8 heures du matin.

L’enfant tenaillé par la douleur des liens qu’il portait s’est mis à hurler dans la maison cadenassée. Vers 11heures, une voisine, attirée par les cris de détresse de l’enfant fusant de la maison fermée a donné l’alerte aux autres voisins. Ceux-ci ont, à leur tour, saisi la brigade routière de gendarmerie de la localité. Lorsque les agents se sont rendus sur les lieux, ils ont finalement trouvé la maison cadenassée.
Pour sauver l’enfant en détresse, les gendarmes ont défoncé la porte centrale de la maison dans laquelle il était séquestré. Ils ont trouvé le garçonnet les mains liées par un tissu rattaché sur un bois de la toiture. Le petit Emy paraissait vanné, après s’être beaucoup débattu pour tenter de défaire les nœuds du tissu qui le maintenait surplace.

Après avoir libéré le garçonnet, les agents se sont lancés aux trousses d’Ursula Bouegny Koyo. Ils l’ont trouvée riant aux éclats avec des proches dans une bourgade située après Kafélé, sur la Nationale 1. La jeune fille a été immédiatement interpellée puis placée en garde à vue, en attendant d’être présentée devant le procureur de la République pour maltraitance et séquestration.

Source : Jonas Moulenda

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article