Controverse

Procès Kongossanews : le journaliste Stive Makanga lâché par la Présidence gabonaise

Procès Kongossanews : le journaliste Stive Makanga lâché par la Présidence gabonaise
Procès Kongossanews : le journaliste Stive Makanga lâché par la Présidence gabonaise © 2021 D.R./Info241

La Présidence gabonaise a vigoureusement réagi lundi, aux propos du journaliste de Kongossanews Stive Roméo Makanga. Celui-ci avait révélé vendredi dernier que son papier jugé diffamatoire sur l’ancien vice-président Pierre Claver Maganga Moussavou provenait des services de renseignement du palais présidentiel gabonais. Au cours de sa conférence de presse, le porte-parole présidentiel Jessye Ella Ekogha, a même brandit des poursuites contre le journaliste.

Info241 sur Whatsapp

Lire aussi >>> Procès Kongossanews : les 4 vérités de Stive Roméo Makanga sur l’ancien vice-président

Alors que le verdict du procès en correctionnel du média en ligne Kongossanews n’est attendu que pour le 3 février, la Présidence gabonaise vient de se désolidariser du patron de presse poursuivi pour diffamation. Vendredi, Stive Roméo Makanga qui se défendait d’avoir diffamé l’ancien vice-président limogé en mai 2019, avait tenté de prouver sa bonne foi en révélant que le papier à l’origine du procès, provenait d’un rapport des services spéciaux de la Présidence gabonaise.

Que nini, lui a retorqué lundi le porte-parole présidentiel. « Monsieur Makanga (...) a planté le décor quand il a décidé d’appeler son média Kongossanews. Parce que ça montre, excusez-moi, le sérieux des informations qu’il peut distiller », a tranché d’entrée Jessye Ella Ekogha. Avant d’ajouter : « la Présidence de la République a déjà saisi la Haute autorité de la communication (HAC) et nous étudions toutes les suites judiciaires susceptibles d’être données à ces allégations purement mensongères ».

Une posture plutôt curieuse de cette institution. Car l’on se souvient que quelques heures seulement après l’article « diffamatoire » du média en ligne, Ali Bongo avait pourtant pris un décret mettant fin aux fonctions de l’ancien vice-président. Un heureux hasard ou simple coïncidence flairée par notre confrère ? Face à ce lynchage en règle de la Présidence gabonaise, un collectif de journalistes a prévu d’organiser ce vendredi une conférence de presse à Libreville pour soutenir leur pair Stive Roméo Makanga.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article