Clicky


Sortie politique

Présidentielle 2023 : Gabon d’abord veut conjurer l’abstention, cet ennemi de l’alternance

Présidentielle 2023 : Gabon d’abord veut conjurer l’abstention, cet ennemi de l’alternance
Présidentielle 2023 : Gabon d’abord veut conjurer l’abstention, cet ennemi de l’alternance © 2022 D.R./Info241

La question de l’abstention en période électorale préoccupe la société civile, les partis politiques et même les religieux. C’est pour y faire face que la plateforme citoyenne et patriotique Gabon d’abord a organisé ce samedi sa 6e sortie officielle depuis sa création en janvier 2022.

Info241 sur Whatsapp

Deux temps forts ont marqué cette journée. D’abord l’exposé intitulé « Luttons contre l’abstention en 2023 ce frein à l’alternance politique » présenté par Étienne Francky Meba Ondo du parti politique Réagir. Ce dernier, a montré que sur les cinq élections présidentielles que le Gabon a connu 1993, 1998, 2005, 2009 et 2016, celle de 1993 a connue un taux d’abstention le moins élevé seulement 20,9% sur 484 319 inscrits et 528 047 personnes en âge de voter.

Une de la communication sur l’abstention

Le taux d’abstention en période électorale au Gabon, s’est depuis envolé vu qu’en 1998 il était à 47,1% sur 569 823 inscrits et 599 307 personnes en âge de voter. En 2005, il était de 51,3% puis 57,9% en 2009 et 63,9% en 2016.Les populations ont été invitées par les différents orateurs à voter massivement lors des échéances électorales de 2023. « Tous les mois, les responsables de Gabon d’abord organisent une sortie sur les sujets qui peuvent intéresser les Gabonais », a indiqué Edmond Okemvele Nkogho le vice-président de Gabon d’abord, en charge du comité de pilotage de ladite plateforme.

Autre moment fort de cette énième sortie, la présentation du livre « Je suis venu vous apporter la paix » de l’archevêque de Bangui, en Centrafrique, le cardinal Dieudonné Nzapalainga soigneusement présentée par Dr Honorine Ngou, enseignante à l’université Omar Bongo nouvellement à la retraite et écrivaine. Cette dernière a relevé comment Dieudonné Nzapalainga se déplace partout dans le Centrafrique pour appeler à l’apaisement avec un imam et un pasteur. Ce, pour porter la voix des religieux dans la vie politique d’un pays.

Une vue de l’assistance

Edmond Okemvele Nkogho a quant à lui précisé que les hommes de Dieu sont bien placés pour faire passer le message pour que le pays se lève. L’hymne nationale du Gabon interprétée par Rossignol Obébely a mis fin à cette cérémonie. Le rendez-vous a été pris pour la prochaine sortie.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article