Choses vues

Port-Gentil : Les locaux de la CNSS dans un état de dégradation très avancée

Port-Gentil : Les locaux de la CNSS dans un état de dégradation très avancée
Port-Gentil : Les locaux de la CNSS dans un état de dégradation très avancée © 2022 D.R./Info241

À Port-Gentil, la capitale économique du Gabon, il n’est pas rare de voir des bâtiments à usage administratif, abandonnés ou dans un état de dégradation avancée. Parfois, même lorsqu’ils sont occupés, leur apparence est des plus repoussantes. La cause évidente de ce spectacle n’est autre que le manque d’entretien. C’est le cas de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), antenne de Port-Gentil, située dans le 3e arrondissement de la capitale économique.

Info241 sur Whatsapp

En effet, depuis plusieurs années, cette antenne provinciale implantée au centre-ville ne cesse d’enlaidir l’image de ville pétrolière. Les murs extérieurs sont déteints à un tel point que la couleur jaune initialement appliquée, a perdu de son éclat. Le bâtiment de cette administration publique déconcentrée, meurt à la peine. Il ne se passe plus un jour ou deux, sans qu’il ne soit pointé du doigt par les riverains estomaqué de voir une telle architecture se détériorer à petit feu.

Un délabrement avancé

« C’est une situation qui prouve que personne ne se soucie de notre patrimoine national. C’est pas parce que cette structure est asphyxiée par des soucis financiers qu’elle ne puisse pas avoir une cure de jouvence ? Je dis non ! », fait observer Carlos Bikounda, habitant du quartier Cuvette centrale dans le 4e arrondissement. En fait, le bâtiment public souffre d’un cruel manque d’entretien depuis des années. Il présente également un visage loin d’être pittoresque. Pourtant, des fonds publics sont alloués chaque année pour l’entretien de ces édifices.

L’état du drapeau national

Il faut dire tout de même que le personnel avait déjà tiré la sonnette d’alarme sur l’état de dégradation du bâtiment avec tous les accessoires : climatisation, étanchéité, toilettes et bien d’autres. Curieusement, la direction provinciale n’a pas pensé à engager les travaux de réfection. Pire, le drapeau tricolore de ce bâtiment, symbole de l’État, emblème de la République est dans un état de décrépitude avancée. Fixé sur un support métallique de près de 20 mètres, il ressemble à un chiffon pour rats.

Un édifice négligé

Comme déchiqueté par des souris ayant des dents en forme de bistouri, il ressemble désormais à une pièce d’étoffe sans valeur. Le vert, jaune et bleu se sont déteints au point où ils sont devenus méconnaissables. « Vraiment, quelle honte pour le pays. Et tout le monde passe par là, trouvant normal que le trésor historique de notre pays soit traité de la sorte par des individus venus d’une autre planète. C’est dommage ! », se désole amèrement Huguette Rognigo, une autre riverain croisée par les reporters d’Info241.

Ce bâtiment pour ne citer que celui-ci, est une parfaite illustration de la négligence avec laquelle le patrimoine national est géré par les pouvoirs publics. Ce qui témoigne également de l’état de vétusté criard des ministères et autres administrations de l’État. Un état de fait qui ne suscite aucune émotion auprès des autorités. En somme, la question de la responsabilité de l’entretien des édifices publics et celui de la CNSS de Port-Gentil en particulier, se pose désormais avec acuité. Tout simplement, parce que, il en va de l’attractivité et du rayonnement de la ville du sable.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article