Insolite

Oyem : Malgré les folles visions d’un nganga, une gabonaise réapparait après 12 jours en forêt

Oyem : Malgré les folles visions d’un nganga, une gabonaise réapparait après 12 jours en forêt
Oyem : Malgré les folles visions d’un nganga, une gabonaise réapparait après 12 jours en forêt © 2022 D.R./Info241

Les habitants du village Adzap-Yeffa près d’Oyem (Woleu-Ntem) n’en reviennent toujours pas. Une compatriote de 68 ans est restée plus d’une dizaine de jours égarée en forêt. Une disparition qui a donné lieu à plusieurs interprétations notamment celle d’un nganga qui a affirmé que la disparue avait plutôt été assassinée par un notable du village. Manque de pot pour lui et au grand bonheur de sa famille, cette mamie a regagné le village après 12 jours perdue en forêt.

Info241 sur Whatsapp

Ecouter les « visions » d’un pseudo-voyant peut avoir de lourdes conséquences tragiques. Surtout quand l’inquiétude gagne les proches après la disparition en forêt d’une personne aimée et chérie de tous. C’est ce qu’a vécu depuis le 29 mars, la famille de Marguerite Akoume Ndoutoume Bikoro. Cette compatriote n’avait plus été revue depuis son départ ce jour-là en forêt pour y couper des feuilles servant à l’emballage et à la cuisson du manioc en battons.

La grand-mère bien vivante après 12 jours perdue en brousse

Ce jour-là, la sexagénaire aurait quitté le village aux alentours de 9h du matin sans jamais y revenir. Face à l’inquiétude qui a gagné logiquement ses proches au fil des jours, le parquet d’Oyem sera saisi pour l’ouverture d’une enquête. Celle-ci sera confiée aux gendarmes de la Direction générale des recherches (DGR) qui lancera des battues en vain. Mais aussi sur le plan mystique par l’intermédiaire de voyants, aussi appelés ngangas.

Un premier voyant pygmée, confirmera que Marguerite Akoume Ndoutoume Bikoro était toujours vivant mais bien égarée en forêt. Un second plus alarmiste, s’est à l’inverse, avancé sur la mort par assassinat de la portée-disparue. Cet assassinat aurait été même commandité par un notable d’Adzap-Yeffa pour prélever certaines parties du corps de la sexagénaire. Sur la foi de cette prédiction, tous les villageois seront soumis à l’épreuve du balai servant à désigner les coupables d’un forfait.

Sans surprise, le tueur présumé de notable sera le seul que les balais bloqueront pour faire de lui le coupable parfait au terme d’une longue cérémonie traditionnelle. Sauf que quelques heures seulement après que village tenait enfin le meurtrier présumé, la victime a pu regagner son domicile saine et sauve. Bien vivante ce 10 avril aux alentours de 10h, elle a été conduite dans une structure de soins car rentrée avec une robe déchiquetée.

Une fin heureuse pour les proches de Marguerite Akoume Ndoutoume Bikoro sauf pour ce nganga qui a failli soumettre à la vindicte populaire un innocent. La victime elle, se porte très bien. Elle a pu depuis rejoindre les siens qui n’oublieront pas de si tôt cette mésaventure et la « voyance » mensongère de ce voyant du dimanche.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article