Détournement de deniers publics

Opération Mamba : des audiences plus expéditives s’ouvrent aujourd’hui à Libreville

Opération Mamba : des audiences plus expéditives s’ouvrent aujourd’hui à Libreville
Opération Mamba : des audiences plus expéditives s’ouvrent aujourd’hui à Libreville © 2018 D.R./Info241

Alors que le premier procès entrant dans le cadre de la mise en place de la Cour criminelle spéciale, s’est soldé sur la condamnation à 20 ans de prison de Blaise Wada, les audiences vont reprendre dès ce jeudi matin avec 10 nouvelles victimes. Cette session plus expéditive se tiendra du 28 juin au 31 août 2018 à raison d’une séance par semaine. Des procès en série qui devraient concerner 10 anciens haut cadres de l’administration gabonaise placés en « détention préventive » par la justice gabonaise.

Moov Africa

La justice gabonaise va s’interroger dès ce jeudi matin sur le cas de 10 nouvelles personnalités gabonaises accusées de détournement de deniers publics dans l’exercice de leurs anciennes fonctions. Ces procès plus expéditifs que le premier qui a duré près de deux mois, se pencheront aujourd’hui sur le cas de Camille Mbadinga Mbadinga poursuivi par le ministère public. A l’issue de cette audience, les prochaines auront lieu chaque mardi jusqu’au 31 août.

A la suite de Camille Mbadinga Mbadinga, passeront ensuite à la barre tous les mardi à compter du 10 juillet : Jacques Ndong Kouna (détournement de deniers publics), Alain Paul Njoubi Ossamy (détournement de deniers publics, complicité de détournement de deniers publics, corruption passive), Jean-Bernad Ngalibika (détournement de deniers publics, complicité de détournement de deniers publics, corruption passive), Mohamed Ait Ben Ali (détournement de deniers publics, complicité de détournement de deniers publics, corruption passive), Marie Lea Yolande Melly-Madoungou (détournement de deniers publics), Olivier Bilala Moussadji (détournement de deniers publics).

Ensuite, l’ancien ministre Magloire Ngambia (détournement de deniers publics, corruption passive et active, abus de confiance, ingérence des fonctionnaires dans les affaires incompatibles avec sa qualité), Christain Nkero Capito (détournement de deniers publics, corruption passive et active, abus de confiance, ingérence des fonctionnaires dans les affaires incompatibles avec sa qualité), Jean-Nativité Ongala (détournement de deniers publics, corruption passive et active, abus de confiance, ingérence des fonctionnaires dans les affaires incompatibles avec sa qualité) et Mohamed Ait Ben Ali (détournement de deniers publics, corruption passive et active, abus de confiance, ingérence des fonctionnaires dans les affaires incompatibles avec sa qualité).


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article