Front social

Menace de grève des enseignants du 8 janvier : la tutelle ouvre ses portes à la Conasysed

Menace de grève des enseignants du 8 janvier : la tutelle ouvre ses portes à la Conasysed
Les deux parties au cours de leurs échanges d’hier à Libreville © 2020 D.R./Info241

Le gouvernement gabonais va-t-il s’éviter une énième grève dans le secteur de l’éducation dont une menace plane autour du 8 janvier prochain ? Le ministère de l’Education nationale s’y emploie, à en croire le dégel initié hier avec les syndicalistes de Convention nationale des syndicats du secteur Education (Conasysed). La confédération syndicale du primaire et du secondaire se plaignait notamment du silence assourdissant des autorités quant à leurs revendications depuis le 3 février 2020.

Moov Africa

Lire aussi >>> La Conasysed menace d’entrer en grève illimitée dès le 8 janvier prochain !

L’on s’achemine certainement vers un dénouement de la menace de grève illimitée brandie par la Conasysed à l’issue de son assemblée générale du 5 décembre. Les syndicalistes en grogne ont en effet été reçus vendredi au siège de leur ministère de tutelle pour une séance de travail préalable à d’éventuelles négociations autour de leur cacher de charges.

Les syndicalistes à leur arrivée hier au ministère de l’Education nationale

La délégation de la Conasysed conduite par son délégué général Louis Patrick Mombo a eu des échéances fructueux avec celle conduite par le directeur de cabinet du ministre de l’Education nationale. Les syndicalistes ont exigé de la tutelle quatre préalables au démarrage effectif des négociations en vue de déminer la crise en sourdine dans le secteur.

Parmi ces préalables figurent la prise d’un texte encadrant lesdites négociations. En d’autres termes la mise en place d’un cadre juridique. Mais aussi, la présence au cours de ces négociations des représentants de la Primature, du ministère de la Fonction Publique, du ministère du Budget et des Comptes publics. Enfin, la durée de la période des négociations et la délivrance des autorisations d’absence à tous les membres de la Conasysed qui prendront part à ces négociations et une rencontre avec le ministre de l’Education nationale.

Parmi les griefs de la Conasysed contre les autorités, l’on relève la non régularisation des situations administratives, la non organisation des concours d’entrée à L’ENI et à L’ENS, le non paiement des rappels solde ou encore le non paiement des vacations du baccalauréat et des examens de l’enseignement technique et professionnel session 2020.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article