CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Bonne Gouvernance

Loi budgétaire du Gabon : des dépenses fantaisistes financées sur fonds publics

Loi budgétaire du Gabon : des dépenses fantaisistes  financées sur fonds publics
Loi budgétaire du Gabon : des dépenses fantaisistes financées sur fonds publics © 2016 D.R./Info241

En 2015, près de 80 000 opérations ont été exécutées par le Trésor public du Gabon. L’analyse de certaines d’entre elles faite par le gabonais Mays Mouissi, spécialiste du contrôle des risques et de sécurité financière, interpellent soit par leur nature, soit par leur montant. Au moment où le Gabon s’apprête à nouveau à emprunter des milliards de FCFA, la gabegie et le gâchis de l’utilisation des deniers publics lors de la gouvernance du pays par Ali Bongo laisse à penser.

Moov Africa

Ainsi, malgré les difficultés budgétaires, 166 millions FCFA ont-ils été dégagés pour assurer les dépenses vestimentaires du gouvernement. Mieux encore, 597 millions FCFA d’argent publics ont été payés pour la réalisation d’un agenda dénommé « L’agenda de l’Emergence ».

Tandis que récemment, le chef du gouvernement Daniel Ona Ondo lors d’une séance de travail organisée 12 avril 2016 à Libreville avec le président de la Conférence consultative politique du peuple chinois, Yu Zengsheng, la question de l’endettement gabonais avait été évoquée. Car il avait plaidé pour un rééchelonnement de la dette gabonaise contractée auprès de la Chine

Bien qu’il avait été peu disert sur le chiffre précis de la dette du Gabon vis-à-vis de la Chine, la direction générale de la Dette nous avait informé néanmoins que, pour la seule année 2015, le pays a sollicité auprès de l’Empire du dragon, un montant de près de 218,59 milliards de FCFA.

Dans le détail, il s’agit d’une somme de 85 423 894,2 euros (environ 56 milliards de FCFA) pour le projet conception et de construction du stade de Port-Gentil financé par la banque Industrielle et commerciale de Chine (Icbc). La maturité de ce prêt est de 10 ans avec un différé de 1,5 an.

Pour le projet de conception et de construction du stade d’Oyem, c’est toujours un financement de Icbc, à hauteur de 72 595 031,6 euros (47,5 milliards de FCFA) dont la maturité est de 10 ans avec un différé de 1,5 an. On imagine bien évidemment où à quoi servent tous ces financements et d’un surendettement contractés sous le dos du contribuable gabonais.

Lire aussi >>>Endettement : le Gabon a cumulé 2.250 milliards F.CFA de dette sous Ali Bongo

200 millions FCFA pour l’émission « Ça s’explique »

Le 29 juillet 2015, sous le n° 15051633, l’Etat gabonais a payé à la société G.B Fashion Gabon 166 millions FCFA au titre de la prise en charge des dépenses vestimentaires des membres du gouvernement. Aussi étonnant que cela puisse paraitre, l’Etat gabonais continue d’habiller ses ministres. Et pourtant, le niveau des émoluments de ces derniers leur permettrait d’avoir un parfaite autonomie dans la constitution de leur patrimoine vestimentaire.

Dépenses en produits alimentaires pour la 55e fête de l’indépendance du Gabon

Parmi les autres dépenses atypiques relevées, il convient de s’étonner du montant payé par l’Etat pour la conception et l’impression d’un simple agenda. En effet pas moins de 597 millions ont été payés le 24 aout 2015 pour éditer « L’agenda de l’émergence » (cf. code opération 15059286). Toujours au bénéfice du concept de « L’émergence », 450 millions FCFA furent payés le 17 septembre 2015 rien que pour permettre l’installation de 9 comités du bureau de coordination du Plan Stratégique Gabon Emergent (BCPSGE).

Lire aussi >>>Eclairage sur la colossale dette publique du Gabon qu’Ali Bongo lègue aux générations futures

Extrait du tableau d’exécution du budget 2015 du Gabon

Parfois présentée comme une émission de propagande pro-gouvernementale, le magazine « Ça s’explique » reçoit un financement public particulier, décorrelé de celui de Gabon Télévision qui le diffuse. Le 3 septembre 2015, sous le n° 15060063, une opération de décaissement de 200 millions FCFA portant le libellé ». Cela tend à confirmer les assertions de ceux qui ont toujours vu en ce magazine une émission propagandiste.

2 milliards FCFA de produits alimentaires pour la fête de l’indépendance

Toujours dans le registre des dépenses atypiques, la 55e fête de l’indépendance du Gabon fut particulièrement fastueuse si l’on se réfère aux sommes qui lui ont été consacrées. En effet, pas moins de 2 milliards FCFA ont été consacré à l’achat des produits alimentaires d’une célébration qui se déroule sur 2 jours à peine. Payés entre le 5 et le 14 aout 2015, 4 opérations permettent de retracer ces 2 milliards FCFA qui ont servi à l’achat des produits alimentaires du 55e anniversaire de l’indépendance.

Les dépenses alimentaires réalisées dans le cadre de la fête de l’indépendance 2015 ne sont pas les seules à surprendre par leur montant. Le prytanée militaire de Libreville n’est pas en reste. En effet, 930 millions FCFA ont été dépensés en 2015 pour l’achat de viandes bovines au bénéfice des enfants de troupes.

Dépenses en produits alimentaires du prytanée militaire de Libreville (Gabon)

Ainsi, le prytanée militaire de Libreville, vanté par l’un de ses responsables comme étant l’un des rares établissements gabonais épargné des grèves, est également l’un des établissements secondaires les plus choyés par ceux qui décident de l’affectation des budgets de la République gabonaise.

Avec mays-mouissi.com

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article