CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Passation de charges

Les pouvoirs de l’Assemblée nationale gabonaise officiellement transférés au Sénat

Les pouvoirs de l’Assemblée nationale gabonaise officiellement transférés au Sénat
Les pouvoirs de l’Assemblée nationale gabonaise officiellement transférés au Sénat © 2018 D.R./Info241

C’est la résultante d’une décision controversée prise par la Cour constitutionnelle dirigée par la belle-mère d’Ali Bongo. Hier, le président de l’Assemblée nationale dissoute a officiellement remis à son homologue du sénat les dossiers de l’institution. Marquant ainsi le transfert des compétences de la chambre des élus du peuple à celle des sénateurs dirigée par Lucie Milébou Mboussou.

Moov Africa

L’Assemblée nationale dissoute par la Cour constitutionnelle a cessé officiellement son existence hier. Au cours d’une cérémonie de passation qui a eu pour cadre le palais Léon Mba, Richard Auguste Onouviet a transmis à la présidente du Sénat, la charge d’ordonnateur intérimaire de l’Assemblée nationale.

Avant cette cérémonie protocolaire, les deux présidents se sont entretenu à huis clos pendant plusieurs dizaines de minutes. Occasion pour les deux personnalités de faire l’inventaire et le point général des différents dossiers administratifs à transmettre à la compétence de la président du Sénat,e du moins provisoirement, la plénitude du pouvoir législatif.

Lors de la lecture du procès verbal consignant cette passation de charges, le premier questeur de l’Assemblée nationale, Fernand Mbadinga Mombo, a rappelé les quatre points qui encadrent ledit document. Il s’agit de la situation du personnel de l’Assemblée nationale, l’inventaire du mobilier et autres équipements, les moyens roulants et la situation financière.

Pour rappel, suite à la non organisation des élections législatives le 28 avril dernier après deux reports pour cas de force majeure relative à la mise en œuvre des résolutions du dialogue politique d’Angondjé tenu en 2017, la Cour constitutionnelle avait décidé le 30 avril, après une nouvelle saisine du gouvernement, de mettre fin aux pouvoirs de la 12e législature. Une décision controversée diversement accueillie par la classe politique.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article