CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L'info en bref...

Les ministres de la Santé de la CEMAC en quête d’un plan de riposte contre le coronavirus

Les ministres de la Santé de la CEMAC en quête d’un plan de riposte contre le coronavirus
Les ministres de la Santé de la CEMAC en quête d’un plan de riposte contre le coronavirus © 2020 D.R./Info241

Moov Africa

Une réunion des ministres en charge de la santé des Etats membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) pour le renforcement de la prévention et préparation à la riposte face à l’épidémie de COVID-19 s’est ouvert ce jeudi à Douala (Cameroun). Le ministre gabonais de la Santé, Max Limoukou, y est depuis ce mercredi dans le pays où plusieurs cas ont été détectés dernièrement.

C’est sous la coordination de l’Organisation pour la lutte contre les endémies en Afrique centrale (OCEAC) que les membres des gouvernements de la CEMAC examineront plusieurs documents en vue doter la sous-région d’un plan de riposte face au COVID-19.

Cette réunion intervient après celle des 18 et 19 février à Malabo (Guinée équatoriale) où les experts des différents pays s’étaient accordés sur des mesures communes. Les experts et les partenaires avaient convenu de l’impératif de l’organisation en urgence d’une réunion des ministres de la Santé de la sous-région pour valider les conclusions des experts. C’est l’objet de la rencontre de Douala de ce jeudi.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève