CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Avant les locales/légilsatives

Législatives/Locales 2018 : 170 requêtes sur la table de la Cour constitutionnelle

Législatives/Locales 2018 : 170 requêtes sur la table de la Cour constitutionnelle
Législatives/Locales 2018 : 170 requêtes sur la table de la Cour constitutionnelle © 2018 D.R./Info241

A quelques jours du lancement de la campagne des élections jumelées législatives et locales du mois prochain, la Cour constitutionnelle a déjà du pain sur la planche. Elle a été saisie pour des supposées irrégularités formulées par des candidats des deux bords participants à ces joutes électorales. Au total 170 requêtes ont été portées soit pour invalidation, soit pour validation pour ce qui est des candidatures rejetées par le Centre gabonais des élections (CGE). La cour étant appelée à trancher sur ces recours 8 jours maximum après la publication officielle des candidats retenus par le CGE.

Moov Africa

Atmosphère louche de précampagne, où la physionnomie politique gabonaise s’entache des positionnements opportunistes souvent même au mépris des textes réglementaires en la matière. Il faut dire qu’au regard de la pléthore des requêtes introduites, ce fait inédit dénote une certaine carence des acteurs politiques en matière des lois électorales dans notre pays.

Parmi les griefs des requérants, la brigue d’un même siège par deux candidats de même bord politique, la même suppléance pour des candidats d’obédiences politiques différentes ou encore un même candidat investi sur plusieurs listes... Des errements juridique que le CGE a validé en l’état, laissant certainement à la Cour constitutionnelle de trancher.

Autant de faits observables qui foulent au pied certaines dispositions légales bien claires à tout entendement, l’une d’entre elle stipule en son article 64 que « nul ne peut être, pour un même scrutin, candidat sur plusieurs listes ni dans plusieurs circonscriptions électorales ». Ce qui, au regard de ce qui observable sur le terrain, n’est pas appliqué.

Il incombe à tous les partis politiques d’avoir une réelle imprégnation de la loi en matière électorale. Ceci pour permettre une éducation efficiente des masses mais aussi pour l’élévation du débat politique au Gabon.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article