CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 26 /48h
Nombre de décès depuis mars 2020 163 +0

Situation vaccinale

Première dose 59 315
Seconde dose 40 925

% de la population

2,85%
1,97%

Situation globale

64 -4 40 925 25 370 +26
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Contentieux électoral

Législatives 2018 : il faudra repartir aux urnes dans les 8 sièges de députés annulés !

Législatives 2018 : il faudra repartir aux urnes dans les 8 sièges de députés annulés !
Législatives 2018 : il faudra repartir aux urnes dans les 8 sièges de députés annulés ! © 2018 D.R./Info241

Initialement prévu pour le 12 décembre, c’est finalement samedi dernier que la Cour constitutionnelle gabonaise a vidé le contentieux électoral des législatives des 6 et 27 octobre. Sur la vingtaine recours introduits, seules 8 demandes ont trouvé grâce aux yeux de la Cour constitutionnelle. Sont principalement épinglés les candidats élus du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), les indépendants et Les Démocrates (LD, opposition) qui totalisent deux sièges annulés.

Moov Africa

Le scrutin à deux tours des législatives du 6 et 27 octobre n’a pas encore livré son épilogue. On s’achemine encore vers une prolongation des résultats officiels qui va encore priver le Gabon de son assemblée nationale dissoute le 30 avril dernier par la Cour constitutionnelle. Cour qui prolonge encore la mise en place de la nouvelle législature et la vie de l’actuel gouvernement gabonais.

Ainsi au terme de ses délibérations débutées mardi, la Cour a vidé entièrement le contentieux législatif que samedi dernier. Sont annulés le vote dans les circonscriptions suivantes : 1er siège de la Noya (Estuaire), 2e siège du 6e arrondissement de la commune de Libreville (Estuaire), 1er siège de l’Ogoulou (Ngounié), du département de l’Offoue-Onoye (Nyanga), 1er arrondissement de la commune de Mouila (Ngounié), au 2e siège de la Boumi-Louetsi (Ngounié), au 2e siège de l’Okano (Woleu-Ntem) et au 3e siège de la Zadié (Ogooué-Ivindo).

En clair, il faudra encore attendre des mois avant de connaitre le visage complet de la 13e législature de l’Assemblée nationale. Des partielles devront être organisées dans les 8 circonscriptions incriminées. Ce qui laisse un répit à Emmanuel Issoze Ngondet qui ne démissionnera pas avant des mois.

Dans le détail, ce sont les élections de Fidèle Angoue Mba (PDG), David Nkoulou Abessolo (indépendant), Senturel N’Goma Madoungou (RHM), Jean Bosco Mbagou (indépendant), Jean Norbert Diramba (Les Démocrates), Martin Moulengui Mabendde (Les Démocrates), Corvain Ondo Nzogo (Union nationale) et Maxime Ngozo Issondou (PDG) qui ont été annulées.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article