CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Intégration

Le Gabon a pris part au 27e sommet de l’Union africaine à Kigali

Le Gabon a pris part au 27e sommet de l’Union africaine à Kigali
Le Gabon a pris part au 27e sommet de l’Union africaine à Kigali © 2016 D.R./Info241

Le 27e sommet de l’Union africaine (UA) s’est achevée ce lundi à Kigali (Rwanda). Les chefs d’Etat africains avaient pris le rendez-vous de la capitale rwandaise pour plancher sur les questions de droits humains, du financement de l’institution, de la sécurité et de la paix sur le continent. Le point d’ogre de ces assises était l’élection de la présidence de la Commission de l’UA. Le Gabon y était représenté par le président Ali Bongo.

Moov Africa

Lire aussi >>> Union africaine : le passeport africain est officiellement lancé !

Les rideaux sont tombés ce lundi sur la 27e conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine (UA). Le thème retenu pour ces assises était : « 2016 : Année africaine des droits de l’homme avec un accent particulier sur les droits des femmes ».

Pendant deux jours, pour ce qui est de la Conférence des chefs d’Etat, une quarantaine d’entre eux dont Ali Bongo Ondimba, a planché sur différentes questions tels que de nouveaux mécanismes d’autofinancement, l’adoption du budget de l’Union africaine (UA), l’examen du rapport de la présidente de la Commission sur les activités du Conseil de sécurité et de paix.

Les 3 candidats au poste de président de Commission de l’UA

Mais l’enjeu principal de ces assises continentales était l’élection du nouveau président de la Commission de cette institution panafricaine. À l’issue du vote, aucun des trois candidats n’a obtenu les deux tiers des voix nécessaires pour succéder à Madame Nkozasana Dlamini-Zuma arrivée au terme de son mandat. Le Gabon a soutenu la candidature de l’Équato-guinéen Agapito Mba Mokuy, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale.

Première étape du processus d’intégration continentale et d’appartenance à une entité territoriale, la Commission de l’UA a procédé au lancement du passeport africain destiné aux chefs d’État, aux ambassadeurs et aux ministres des affaires étrangères. Le président de l’UA et président de la République du Tchad, Idriss Deby Itno ainsi que le président du Rwanda, Paul Kagame, ont reçu des mains de Mme Dlamini-Zuma les deux premiers passeports africains et ont incité les Etats membres à poursuivre les efforts afin de le rendre accessible à tous les citoyens.

Les deux chefs d’Etat exhibant leur passeport africain

Ce sommet a enregistré l’annonce d’un retour au sein de l’UA du Maroc, le seul pays d’Afrique à ne pas faire partie de l’organisation panafricaine. Le Maroc avait claqué la porte de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) en 1984, l’ancêtre de l’UA, sur la question du Sahara Occidental. Les chefs d’Etat ont également adopté le principe d’une taxe de 0,2% sur les importations pour financer l’organisation et la rendre moins dépendante des donateurs qui contribuent à hauteur de 73% de son budget.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article