CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 15 /48h
Nombre de décès depuis mars 2020 162 +0

Situation vaccinale

Première dose 50 227
Seconde dose 32 261

% de la population

2,42%
1,55%

Situation globale

125 +6 32 261 25 260 +15
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Loi de finances rectificative

Le budget 2021 du Gabon en hausse de 362,2 milliards grâce à de nouveaux emprunts

Le budget 2021 du Gabon en hausse de 362,2 milliards grâce à de nouveaux emprunts
Le budget 2021 du Gabon en hausse de 362,2 milliards grâce à de nouveaux emprunts © 2021 D.R./Info241

Le Gabon continue son marathon à l’endettement. Réunis hier en conseil des ministres, Ali Bongo et son gouvernement ont notamment adopté le Projet de loi de finances rectificative (PLFR) 2021. Celui-ci fait passer le budget annuel du pays de 2 681,5 milliards initialement à 3 043,7 milliards de FCFA soit une hausse de 362,2 milliards rendue possible grâce à de nombreux emprunts réalisés par l’Etat sur le marché financier international.

Moov Africa

Le budget de fonctionnement du Gabon est désormais de 3 043,7 milliards de FCFA pour l’année 2021. Le projet de loi de finances rectificative a ainsi été adopté jeudi en conseil des ministres virtuel sous la présidence d’Ali Bongo. Une hausse « imputable principalement à l’émission de titres publics d’un montant de 495 milliards de FCFA sur le marché financier international », souligne le communiqué final des travaux.

Le gouvernement justifie cette hausse du budget en vue de « la mise en œuvre du Plan d’accélération de la transformation (PAT), de prévoir les dépenses additionnelles visant à renforcer la réponse sur la lutte contre la pandémie de la Covid-19 et d’intégrer les réformes contenues dans l’accord conclu avec le FMI au titre du mécanisme élargi de crédit ». Ali Bongo et son gouvernement tablent désormais sur un taux de croissance à 1,5% contre -1,8% en 2020.

Les recettes budgétaires ont été évaluées dans cette loi rectificative à 1 622,2 milliards FCFA contre 1874,4 milliards FCFA arrêtés dans la loi de finances initiale, soit une baisse de 13,5% correspondant à 252,3 milliards FCFA. Les ressources de trésorerie et de financement à 1421,6 milliards FCFA contre 807 milliards FCFA arrêtées dans la LFI 2021, soit une hausse de 614,5 milliards FCFA.

Par ailleurs, les dépenses et les charges de trésorerie, les dépenses budgétaires sont évaluées 1 971,8 milliards de FCFA contre 2 043,5 milliards de FCFA dans la loi de finances initiale, soit une baisse de 4% représentant 71,7 milliards de FCFA, consécutive à la baisse des recettes budgétaires. Dans cette nouvelle mouture, les dépenses sociales ont été renforcées, promet le communiqué.

Elles s’élèvent à 234,1 milliards FCFA contre 174,5 milliards FCFA dans la loi de finances initiale, soit une hausse de 59,6 milliards FCFA. Celles-ci concernent notamment la lutte contre la COVID-19, les Bourses, la CNAMGS, les prestations familiales versées aux agents publics, les transports en commun, les hôpitaux, le Samu social, les inhumations et aides aux familles ainsi que le soutien au prix du gaz butane et pétrole lampant.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article