CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Sportif du siècle

Le boxeur Mohamed Ali décède à l’âge de 74 ans

Le boxeur Mohamed Ali décède à l’âge de 74 ans
Le boxeur Mohamed Ali décède à l’âge de 74 ans © 2016 D.R./Info241

Le célèbre boxeur américain, Mohamed Ali, est mort hier soir aux Etats-Unis à 74 ans alors qu’il luttait contre la maladie de Parkinson. Après une carrière fulgurante et un franc-parler hors du commun, Mohamed Ali tenait tête depuis 32 ans à cette maladie neurologique chronique dégénérative.

Moov Africa

« Après un combat de 32 ans contre la maladie de Parkinson, Mohamed Ali est décédé à l’âge de 74 ans. Le triple champion du monde des lourds est mort dans la soirée », a indiqué vendredi soir son porte-parole, Bob Gunnell.

Connu pour son franc-parler, Cassius Marcellus Clay Jr de son vrai nom, « The Greatest » (traduisez "le plus grand"), comme il s’appelait lui-même, a marqué l’histoire, notamment grâce à des sorties médiatiques qui ont fait mouche.

L’une de ses dernières apparitions publiques, en juillet 2012 lors de la cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques de Londres, avait montré au monde que l’ancien triple champion des poids lourds, rongé par la maladie, était entré dans le dernier round de son ultime combat.

« Il (Dieu) m’a donné la maladie de Parkinson pour me montrer que je n’étais qu’un homme comme les autres, que j’avais des faiblesses, comme tout le monde. C’est tout ce que je suis : un homme. » avait-il déclaré au cours d’une interview en 1987.

Mais cette image de vieillard presque paralysé n’effacera jamais la personnalité hors norme du boxeur couronné "Sportif du siècle" par Sports Illustrated et la BBC en 1999, un homme aux multiples vies, marié à quatre reprises et père de sept enfants, dont une fille, Laila, qui suivra ses pas dans la boxe.

Après 56 victoires en 61 combats, dont 22 en championnats du monde et 37 avant la limite, Ali raccroche les gants. Il a poussé trop loin sa carrière : très vite, les premiers effets de la maladie de Parkinson se manifestent.

En 1996 aux jeux Olympiques à Atlanta, c’est un homme tremblotant mais irradiant que le monde regarde avec émotion allumer la vasque olympique. Dans cette grande ville du sud des Etats-Unis où trente ans plus tôt la ségrégation persistait, il reçoit une deuxième médaille d’or.

Avec L’Obs et Le Parisien

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article