Cacophonie gouvernementale

Frontières fermées : le ministère de l’Intérieur corrige le message de la Défense nationale

Frontières fermées : le ministère de l’Intérieur corrige le message de la Défense nationale
Lambert Noel Matha (gauche) et son collègue de la Défense nationale Michael Moussa Adamo © 2021 D.R./Info241

L’annonce samedi 30 janvier de la fermeture des frontières terrestres du Gabon par le ministère de la Défense nationale a-t-elle été concertée ? La question mérite le détour au regard du communiqué de son collègue de l’Intérieur ce lundi. On y apprend que les prétendues frontières fermées l’étaient depuis... avril 2020 soit depuis la mise en place des premières mesures restrictives du gouvernement. Pire, le communiqué reprécise les conditions de circulation des personnes et des biens en vigueur n’avaient pas changé. On tourne en rond !

Moov Africa

Lire aussi >>> Se justifiant d’une hausse de cas Covid-19, le Gabon ferme immédiatement ses frontières !

Comme un air de cacophonie entre les ministères de l’Intérieur et de la Défense nationale. L’un ayant finalement annoncé brutalement samedi la fermeture des frontières terrestres pourtant en vigueur depuis 10 mois ! Mieux, le ministère de l’Intérieur qui semble plus au fait de ces réalités que celui de la Défense nationale, a tenu ce lundi à rappeler que le franchissement de nos frontières se faisait toujours sous les mêmes sous conditions d’avant la décision de son collègue.

Parmi elles, « la circulation, sous conditions, des citoyens gabonais dans les pays de la sous-région d’Afrique Centrale et celle des ressortissants des pays de la sous-région souhaitant regagner leur pays respectif ». Mais surtout « l’approvisionnement continu des marchés en denrées alimentaires et autres produits de première nécessité ». Bref des conditions en vigueur pourtant depuis avril qu’ont semblé méconnaitre le ministre de la Défense nationale, Michael Moussa Adamo, en poste depuis juillet dernier.

Pour ne pas trop enfoncer son collègue, Lambert Noel Matha a indiqué la nécessité pour les populations de respecter cette mesure gouvernementale de fermetures des frontières terrestres. Car celle-ci « s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la propagation de la Covid19 dont la tendance haussière actuelle exige davantage de prudence et de précaution ». Voilà qui a le mérite d’être dit !


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article