CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32-45
Nombre de décès depuis mars 2020 158+1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Frontières terrestres

Se justifiant d’une hausse de cas Covid-19, le Gabon ferme immédiatement ses frontières !

Se justifiant d’une hausse de cas Covid-19, le Gabon ferme immédiatement ses frontières !
Le colonel Félicien Koyi annonçant ce samedi soir la décision gouvernementale © 2021 D.R./Info241

Gros remue-ménage en perspective dès ce samedi soir aux frontières terrestres du Gabon. Sans aucune autre forme de procès et sans avoir préalablement prévenu les usagers de la route, les autorités gabonaises ont décidé de fermer les frontières terrestres du pays en raison de la « remontrée » de la pandémie de coronavirus. Une décision qui ne concerne pas le trafic aérien pourtant plus enclin à introduire le virus et ses nouveaux variants dans le pays.

Moov Africa

Lire aussi >>> Les policiers gabonais interdits de contrôle routier sous peine de radiation à Libreville

Cette fermeture des frontières terrestres a été annoncée au public ce samedi soir, au cours du journal télévisé de 20h de la télévision d’Etat, Gabon 1ère. Les frontières terrestres du pays sont ainsi fermées depuis ce même samedi 30 janvier à 18h00. C’est ce que martèle le ministère de la Défense nationale nationale dans un communiqué laconique. Une décision prise en raison de la recrudescence « importante » de la pandémie de coronavirus.

Le dernier bilan épidémiologique du Gabon

« Suite à la remontée particulièrement importante de la pandémie de Covid-19, le ministère de la Défense nationale informe les populations que les frontières terrestres sont fermées à compter de ce jour, samedi 30 janvier 2021, depuis 18h », a indiqué le secrétaire général adjoint 2 du ministère, le colonel Félicien Koyi. Concernant l’opportunisme d’une telle décision plutôt brutale, le ministère de la Défense a évoqué le principe de précaution pourtant jusque-là minoré par les autorités.

« Le ministère de la Défense nationale tient à préciser que cette mesure est prise par principe de précaution et sera appliquée jusqu’à nouvel ordre sauf autorisation spéciale d’entrée ou de sortie délivrée par les autorités habilitées », a circonscrit le communiqué officiel. Le communiqué conclut enfin, que ce seront aux forces de défense et de sécurité en poste aux frontières terrestres qui « sont chargées de l’application rigoureuse de la présente décision ».


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article