CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 77/48h
Nombre de décès depuis mars 2020 157+0

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

510 -178 12 337 24 832 +77
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Crise post-électorale

François Hollande dédie « Les leçons du pouvoir » aux martyrs du Gabon

François Hollande dédie « Les leçons du pouvoir » aux martyrs du Gabon
François Hollande dédie « Les leçons du pouvoir » aux martyrs du Gabon © 2018 D.R./Info241

L’ancien président français, François Hollande, actuellement en tournée dédicace de son livre « Les leçons du pouvoir », a eu une pensée samedi, pour les nombreux martyrs gabonais tombés depuis la présidentielle d’août 2016. Interpellé par des « résistants », ces gabonais qui continuent de contester la réélection controversée d’Ali Bongo, François Hollande a ainsi appelé, dans sa dédicace, au respect de la « dignité humaine » au Gabon. Reconnaissant de facto qu’elle ne serait pas respectée par les autorités de Libreville.

Moov Africa

Samedi 23 juin à Rouen (France), les résistants gabonais de la diaspora ont réussi à inviter la question gabonaise et de sa présidentielle toujours contestée auprès de ce celui qui était en charge de la politique française lors des événements douloureux de la nuit du 31 août à Libreville au quartier général de l’opposant Jean Ping. François Hollande aux commandes de la France à cette période, a donc été piqué au vif par les opposants d’Ali Bongo qui déplorent les nombreuses vies humaines perdues depuis le déclenchement de la crise post-électorale.

La dédicace de François Hollande pour le Gabon

Dans sa dédicace livrée aux "résistants" gabonais, François Hollande a écrit : "Aux martyrs du Gabon qui savent que parmi les leçons du pouvoir, il y a le respect de la dignité humaine". "C’est une reconnaissance officielle de ce dernier, longtemps attendue, des crimes perpétrés lors de l’attaque du QG de M. Jean PING OKOKA, le 31 août 2016", qualifie Grace Djenno dans un communiqué parvenu à la rédaction d’Info241.

Lire aussi >>> L’Union européenne toujours préoccupée par la situation politique du Gabon

Avant de renchérir : "C’est une reconnaissance primordiale pour le Peuple gabonais, un « aveu essentiel » pour les familles endeuillées qui réclament, depuis septembre 2016, la vérité des urnes suite au coup d’état militaro-électoral de M. Ali BONGO ONDIMBA mais surtout une justice impartiale face à ce drame". "Pour le Peuple gabonais épris de justice, pour les familles des morts du 31 août 2016, M.HOLLANDE vient faire un mea culpa. La résistance gabonaise veut aller plus loin en demandant des comptes à M. HOLLANDE sur sa non-assistance à une population civile non armée alors que le Camp militaire français DE GAULLE était à proximité des lieux du massacre", poursuit le communiqué de la résistance à Ali Bongo.

La couverture du dernier livre de François Hollande paru le 11 avril chez Stock

Un acte symbolique pour un livre confession où l’ancien président français s’exprime pour la première fois depuis son départ de l’Élysée. Un appel donc au respect de la dignité humaine de François Hollande qui n’est pas sans rappeler celui de l’Union européenne publié mardi dernier autour de la question des droits de l’homme née des répressions d’Etat pratiquées sur les opposants du régime et leurs conditions d’incarcération dans des prisons surpeuplées et insalubres.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article