Paie

Fonction publique : les derniers réglages du nouveau système de rémunération gabonais

Fonction publique : les derniers réglages du nouveau système de rémunération gabonais
Fonction publique : les derniers réglages du nouveau système de rémunération gabonais © 2015 D.R./Info241

Les Ministères du Budget et de la Fonction Publique, et l’Agence Nationale des Infrastructures Numériques et des Fréquences (Aninf) se sont réunis, lundi à Libreville, pour harmoniser les données à introduire en machine avant leur application.

Moov Africa

La rencontre, selon le ministre du Budget et des Comptes publics, Christian Magnagna, avait pour but de s’assurer de l’implémentation des paramètres de solde et du synchronisme entre la solde qui sera lancée et le Nouveau système de rémunération.

Les deux ministres et l’ensemble des experts membres du comité, ont également examiné les derniers ajustements réalisés par l’équipe affectée au projet du NSR des agents de l’Etat, notamment le dispositif et le processus de validation mis en place par les services respectifs intervenants dans les finances publiques.

Aussi, après un long échange, les experts ont-ils procédé à la validation des nouvelles grilles indiciaires, ainsi qu’au dernier contrôle et ajustement des paramètres avant les virements pour le 25 juillet.

Pour Guy Gervais Otando, coordonnateur du Nouveau Système de Rémunération, les travaux se sont très bien déroulés. Les paramètres ont été correctement implémentés, les règles de gestion définies ont été respectées par les techniciens et les informaticiens.

« Tout va très bien », a-t-il rassuré.

La question des réformes envisagées, notamment celle des primes allouées aux secteurs à statuts particuliers, a également été soulevée.

« Chaque administration, sur la base de ses textes particuliers, a instauré une prime qui peut être revendiquée comme un acquis », a relevé Norbert Vougamba Sokha, Secrétaire général de la Fonction publique, avant de revenir sur la mise en place du NSR qui, selon lui, a nécessité la prise des dispositions particulières en respect des textes.

Citant le cas de l’Enseignement supérieur, M. Vougamba Sokha a souligné que la répartition des acquis a été adaptée cette corporation. Dans le secteur Santé ou Education nationale, les dispositions ont été prises en veillant à ne pas perdre des avantages liés à leurs statuts. C’est la raison pour laquelle il ne s’agit pas de perte de primes, mais du renforcement de ces primes dans le Nouveau système de rémunération.

Pour Mme Yolande Nyonda, Secrétaire générale du ministère du Budget, la masse salariale va respecter les critères de convergence de la CEMAC, dans la mesure où le cadrage budgétaire sur la masse salariale pour 2015 a été maintenu.

« La Commission qui a travaillé sur le NSR a très bien intégré l’instruction du Gouvernement visant à maintenir la masse salariale conformément au cadrage budgétaire actuel », a-t-elle conclu.

Avec AGP


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article