CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Trafic humain

Espagne : une fillette de 11 ans mariée de force et violée

Espagne : une fillette de 11 ans mariée de force et violée
Espagne : une fillette de 11 ans mariée de force et violée © 2015 D.R./Info241

La police espagnole a arrêté deux familles soupçonnées de s’être livrées à du trafic d’être humain. L’une aurait vendu à l’autre sa fille de 11 ans 17.000 euros dans le cadre d’un mariage forcé. L’enfant a été violée et maltraitée durant plus d’un an.

Moov Africa

Maltraitance et viols étaient devenus le lot quotidien d’une petite fille de onze ans, secourue mercredi par la garde civile espagnole. L’enfant, dont les parents résident à Séville (sud), avait été vendue pour 17.000 euros en 2014 dans le cadre d’un mariage forcé en Roumanie.

Esclave sexuel

Le cauchemar a débuté dès son arrivée à Valladolid (nord) où vivait la famille de l’acheteur. « Ils l’insultaient, la menaçaient, l’agressaient constamment, l’obligeant à avoir des relations sexuelles avec M. », âgé de 19 ans, a indiqué la garde civile dans un communiqué, relayé par la presse espagnole. Ils l’obligeaient également « à faire des travaux agricoles, la récolte de raisins et des pommes de terre, avec des journées de travail intenses et sans recevoir aucune rémunération ».

La petite victime a fini par appeler sa mère à l’aide mais « le clan familial » auquel elle avait été vendue a exigé 10.000 euros pour la laisser repartir. Ils ont fini par la renvoyer quand ils ont compris que la police espagnole s’intéressait à eux. Le « mari », ses parents ainsi que la famille de l’enfant, tous de nationalité roumaine selon la presse espagnole, ont été arrêtés. Ils sont désormais soupçonnés de « trafic d’être humain, mauvais traitements, vol, abus sexuel, agression sexuelle et exploitation ».

Source : Metronews.fr

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article