CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 265
Nombre de décès depuis mars 2020 173 +3

Situation vaccinale

Première dose 99 248
Seconde dose 74 961

% de la population

4,78%
3,61%

Situation globale

802 +227 74 961 26 638 +259
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Concession ferroviaire

Eramet octroie 40% du capital de la Setrag à Meridiam et 9% à l’Etat gabonais

Eramet octroie 40% du capital de la Setrag à Meridiam et 9% à l’Etat gabonais
Eramet octroie 40% du capital de la Setrag à Meridiam et 9% à l’Etat gabonais © 2021 D.R./Info241

Au nom du Plan d’accélération de la transformation (PAT), les ministres gabonais de l’Economie, du Budget et des Transports ont signé mercredi une nouvelle convention de concession de la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) detenu par le géant minier français Eramet. Ce 3e avenant a été paraphé en présence des responsables de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) et du fonds d’investissement français Meridiam qui fait son entrée dans le capital de la l’entreprise de chemin de fer.

Moov Africa

L’Etat gabonais a fait hier son retour au capital de la compagnie ferroviaire Setrag en compagnie du fonds d’investissement français Meridiam. Si l’Etat gabonais obtient 9% du capital de l’entreprise publique, c’est Meridiam qui fait une entrée fracassante en s’octroyant 40% de la compagnie. Une entrée au capital de Meridiam qui s’accompagne d’une augmentation du capital de l’entreprise de l’ordre de 30 millions d’euros soit 19,69 milliards de nos francs.

La photo de famille de cette signature d’avenant

« L’entrée de Meridiam au capital de Setrag représente une étape importante dans la trajectoire de progrès engagée depuis trois ans », a indiqué Kléber Silva, directeur général Adjoint d’Eramet. « En prenant une part du capital de la filiale, l’Etat gabonais, partenaire historique d’Eramet, confirme son engagement à faire croître l’activité du transport gabonais pour accompagner la croissance du pays. Sur le plan financier, cette opération constitue un renforcement significatif du bilan de Setrag qui va lui permettre d’accompagner ses projets de développement futurs et ainsi se hisser aux meilleurs standards du transport ferroviaire », a-t-il conclu.

En échange de son entrée au capital de la Setrag, Meridiam promet de débourser 26,25 milliards de FCFA (40 millions d’euros) pour le financement des projets de l’entreprise ainsi que son expertise ferroviaire pour assurer le développement futur du Transgabonais. Un chemin de fer reliant Libreville à Franceville sur une distance d’environ 650 km. Setrag, filiale du géant minier français Eramet, assure le transport de fret et de voyageurs avec une moyenne de 330 000 passagers annuels et près de 9 millions de tonnes de marchandises transportées en 2020, dont environ 90% de fret minier.

Ce nouvel avenant à la concession de Setrag vise surtout renforcer le plan de remise à niveau du chemin de fer afin d’améliorer la performance du chemin de fer par des actions de modernisation et de sécurisation. Mais aussi à développer la capacité de transport de voyageurs et de marchandises de 12 millions de tonnes à 19 millions de tonnes, afin d’accompagner la croissance de l’économie gabonaise, promet le communiqué officiel parvenu à la rédaction d’Info241.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article