CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Joutes électorales

Elections partielles du 8 août : l’Opposition grand vainqueur face au parti au pouvoir

Elections partielles du 8 août : l’Opposition grand vainqueur face au parti au pouvoir
Patrick Eyogho Edzang victorieux à Bitam © 2015 D.R./Info241

Le samedi 8 août restera une date importante pour les militants de l’Union nationale (UN - opposition). Le parti d’opposition réhabilité en février dernier, s’est offert son unique représentant à l’Assemblée nationale contrôlée à plus de 99% par le parti au pouvoir dans le pays depuis 1967 (PDG - Parti démocratique Gabonais).

Moov Africa

L’opposition est venue à bout hier des candidats du parti au pouvoir dans deux des trois circonscriptions en lice dont l’actuel ministre de l’économie numérique Pastor Ngoua N’Neme, battu à Bitam. Ces élections partielles mettait en jeu le poste de député des villes de Bitam et de Medouneu et une place de sénateur pour la localité de Lébamba.

Pour le siège unique de député de la commune de Bitam (nord), le candidat de l’UN, Patrick Karim Eyogho Edzang, crédité de 47,98 % des suffrages, a battu le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG au pouvoir), le ministre de l’Economie numérique Pastor Ngoua N’Neme, qui a obtenu 43,51 % des voix contre 8,51 % pour le candidat indépendant Jean Michel Edou Sima, conseiller d’Ali Bongo.

Le siège de député de la commune de Bitam avait été remis en jeu à la suite de la démission du parti au pouvoir, le 28 février dernier, de son ancien titulaire, l’ancien ministre, René Ndemezo’Obiang, qui a sérieusement pesé de tout son poids pour que le candidat de l’opposition l’emporte.

Le siège de sénateur de la commune de Médouneu et du département du Haut-Komo, fief d’André Mba Obame, défunt secrétaire exécutif de l’UN, a été remporté par le candidat indépendant Gilbert Ndong Nkoghé, soutenu par l’Union nationale.

En revanche, à Lébamba, Flavien Nzengui Nzoundou du PDG (13 voix) a battu Vincent Moulengui Boukossou du Parti social démocrate (PSD, opposition) crédité de 7 voix.

Les résultats officiels de ces élections partielles seront proclamés par la Commission électorale nationale et autonome (CENAP) dans les tout-prochains jours. Ces élections étaient à juste titre considérées comme un test de santé du parti d’Ali Bongo, visiblement en difficulté dans les bastions traditionnels de l’opposition.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article