Pandémie

Covid-19 : Les contaminations et les décès à leur niveau le plus bas en Afrique

Covid-19 : Les contaminations et les décès à leur niveau le plus bas en Afrique
Covid-19 : Les contaminations et les décès à leur niveau le plus bas en Afrique © 2022 D.R./Info241

Le nombre de contaminations et celui des décès dus au coronavirus en Afrique est tombé à son niveau le plus bas depuis le début de la pandémie, marquant ainsi la plus longue baisse jamais observée pour cette maladie, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Info241 sur Whatsapp

Les décès dus au nouveau coronavirus devraient diminuer de près de 94% cette année en Afrique, par rapport à 2021, l’année la plus meurtrière de la pandémie sur le continent, a indiqué jeudi l’OMS. Selon une estimation de l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU, « les décès estimés dans la région africaine se réduiront à environ 60 par jour en 2022 » et « dans le même temps, les infections devraient baisser d’un peu plus d’un quart cette année ».

D’après Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, « le faible nombre de décès attendus cette année est une grande réussite pour la région et témoigne des efforts des pays et des partenaires ». Au début de la pandémie, l’OMS avait prédit « un bilan catastrophiquement élevé » pour l’Afrique.

En 2021, la région africaine a connu une pandémie particulièrement meurtrière, l’analyse estimant que la Covid-19 était la septième cause majeure de décès, juste derrière le paludisme, alors qu’en 2020, le virus était la 22e cause majeure de décès dans la région. L’augmentation significative des décès en 2021 était due à la variante delta, plus infectieuse et provoquant une maladie plus grave.

Dans une analyse publiée en avril dernier, l’OMS a estimé que jusqu’à 65 % des personnes en Afrique ont été infectées en 2021 par le coronavirus et a déclaré que, contrairement à de nombreuses autres régions, la plupart des personnes infectées sur le continent n’ont présenté aucun symptôme.

Pour 2022, l’OMS a estimé qu’environ 23 000 décès sont attendus d’ici la fin de l’année si les variantes actuelles et la dynamique de transmission restent constantes. Malgré cette étude encourageante, l’OMS a estimé que le travail n’est pas encore terminé car « la menace de nouvelles variantes reste réelle, et que le continent doit être prêt à faire face à ce danger toujours présent  ».

A la date du 2 juin, l’Afrique comptabilise 11 889 689 cas d’infections, contre 254 112 décès selon l’OMS. L’Afrique du Sud est en tête du tableau avec 3 960 424 contaminations et 101 219 décès.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article