CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 265
Nombre de décès depuis mars 2020 173 +3

Situation vaccinale

Première dose 99 248
Seconde dose 74 961

% de la population

4,78%
3,61%

Situation globale

802 +227 74 961 26 638 +259
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L'info en bref...

Coup d’Etat au Mali : le président malien annonce sa démission et la dissolution du parlement

Coup d’Etat au Mali : le président malien annonce sa démission et la dissolution du parlement
Coup d’Etat au Mali : le président malien annonce sa démission et la dissolution du parlement © 2020 D.R./Info241

Moov Africa

Le président malien Ibrahim Boubacar Keita (IBK) arrêté plus tôt dans l’après-midi, a annoncé mardi soir sa démission après son arrestation par des militaires. Un coup d’Etat militaire consécutif à la crise politique que traverse le pays depuis plusieurs mois.

L’action des militaires maliens contre le régime d’IBK

Ibrahim Boubacar Keita a également annoncé la dissolution de l’assemblée nationale et du gouvernement. Un coup d’Etat diversement apprécié à travers le monde. Si pour certains, IBK se devait de « dégager », ce n’est pas l’avis de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’ONU, de la France et des Etats-Unis qui ont unanimement condamnés l’action militaire et appelés à la restauration de l’ordre constitutionnel.

Selon plusieurs sources, des soldats maliens se sont mutinés mardi matin aux abords de Bamako, la capitale. Le camp militaire de Kati (camp Soundjata) d’où était parti la déstabilisation contre le président Amadou Toumani Touré (ATT) en 2012 a sonné à nouveau le glas du régime d’IBK. Dans la journée d’hier, plusieurs ministres dont le Premier ministre et des généraux ont arrêtés par les mutins.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève