CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32-45
Nombre de décès depuis mars 2020 158+1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Scandale

Coronavirus : Dr Tanguy Tchantchou exhumé puis enterré dans la dignité à Nkoltang

Coronavirus : Dr Tanguy Tchantchou exhumé puis enterré dans la dignité à Nkoltang
Le départ du cortège funéraire mercredi à Libreville © 2020 D.R./Info241

C’est le énième scandale qui a éclaboussé la semaine dernière les autorités sanitaires gabonaises engagées dans la lutte contre le coronavirus. Tanguy de Dieu Tchantchou a été enfin été inhumé ce mercredi après-midi dans la dignité et le respect dû à nos morts. Le médecin de 41 ans, mort de l’épidémie de coronavirus le 23 avril dernier, avait été enterré dans la hâte dans une fosse commune par les autorités avant de reconnaître une méprise qu’elles ont rejeté sur la société de pompes funèbres.

Moov Africa

Lire aussi >>> Inhumation « inhumaine » d’un patient Covid-19 : le Copil accuse les pompes funèbres !

Le gynécologue-obstétricien Tanguy de Dieu Tchantchou repose désormais en paix. C’est la fin d’un drame médiatique pour sa famille qui souhaitait l’enterrer dans le respect de la dignité humaine et selon nos us et coutumes. Seconde victime décédée de la pandémie de Covid-19, ce médecin qui exerçait à l’hôpital militaire de Libreville, a été tué une seconde fois par l’administration sanitaire gabonaise. Pris en charge le 9 avril par ses pairs, il décédera deux semaines plus tard aux soins intensifs à l’hôpital militaire d’Akanda.

Une banderole d’hommage au médecin

Le médecin a reçu ce mercredi les honneurs de ses collègues, amis, proches qui ont été nombreux à faire le déplacement de Nkoltang, à une vingtaine de kilomètres de la capitale gabonaise, pour lui dire adieux. Parents et amis se sont massés munis de masques et dans le respect de la distanciation sociale, pour l’accompagner dans ce dernier voyage. Celui qui avait été enterré vendredi dernier dans une fosse sans le moindre cercueil dans de draps blancs, a été exhumé au forceps mardi. Il a pu être enterré ce mercredi dans un cercueil blanc, avec les honneurs de ses pairs.

C’est la fin d’un scandale sans nom auquel est empêtré le comité de pilotage et de riposte (Copil Coronavirus) et l’entreprise de pompes funèbres dont le nom n’a toujours pas été dévoilé. Mort jeudi dernier, le Copil avait pourtant justifié vendredi dernier, les conditions de son inhumation à la hâte du jeune médecin. Avant de se raviser le lendemain, samedi, devant l’émoi qu’avait suscité les images de cette inhumation indigne dont a été victime le D.r Tanguy de Dieu Tchantchou.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article