Énergie

Clôture du tout premier forum sur le pétrole et le gaz à Libreville

Clôture du tout premier forum sur le pétrole et le gaz à Libreville
Le Premier ministre Daniel Ona Ondo lors de son adresse durant le forum © 2014 D.R./Info241

Le premier forum sur le pétrole et le gaz qui s’est ouvert hier à Libreville, s’est achevé ce ce jour sur une note de satisfaction avec la mise en place pour la première fois dans le pays d’une plateforme stratégique impliquant les experts locaux et internationaux. Il a permis de souligner les nombreuses opportunités offshores et onshores.

Moov Africa

Le premier ministre Daniel Ona Ondo qui a présidé les travaux de cette session a indiqué que ce premier forum a témoigné de la pertinence des choix stratégiques que le secteur pétrole et gaz présente au Gabon. Si le pays se bat pour la redynamisation du secteur pétrolier, c’est pour renforcer sa contribution au développement du pays. Le forum est donc pour lui une occasion que s’est donné le Gabon pour présenter au monde entier les évolutions opérées dans le secteur depuis 2009.

Les hydrocarbures continuent d’occuper une place importante dans l’économie gabonaise. Mais cela ne s’est pas accompagné d’une transformation de l’économie nationale. Elle n’a pas produit les effets escomptés sur la croissance et sur les indicateurs sociaux. Ce forum visait à changer la donne, à améliorer les relations avec les investisseurs et optimiser les revenus générés au profit du développement et du bien-être des Gabonais.

Une vue des participants

Pour Elodie Huiban, représentant le directeur général d’Energy Exchange, David White, ce forum aura exprimé les besoins réels de la communauté du pétrole et du gaz et des connaissances précieuses sur le développement du secteur de l’énergie au Gabon.

Même son de cloche du côté du ministre gabonais du pétrole et des hydrocarbures, Etienne Ngoubou, qui a expliqué que ce forum visait à faire la promotion du Gabon dans le secteur du pétrole et du gaz. Il voulait montrer ce que le Gabon fait dans ce secteur et montrer au grand jour ses potentialités dans les activités du pétrole et du gaz.

Une vue des participants

Il s’est agi aussi de démontrer aux investisseurs du monde entier que le que le Gabon reste encore une terre promise dans ces deux secteurs. Il fallait aussi montrer la volonté du gouvernement gabonais à se mettre un peu en phase avec le développement des infrastructures du gaz. Car le Gabon qui n’a jamais réellement développé les infrastructures de gaz, va désormais s’y mettre grâce notamment à l’ouverture de nouveaux marchés africains plus porteurs et à la découverte récente d’importants gisements en gaz.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article