CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Réaction

CAPPO fustige l’addiction à l’injure facile et à la diffamation de Lanlaire

CAPPO fustige l’addiction à l’injure facile et à la diffamation de Lanlaire
Ange Landry Mbeng alias Lanlaire lors de sa dernière conférence de presse incendiaire © 2015 D.R./Info241

La Coordination des associations et partis politiques de l’Opposition (CAPPO) est visiblement remontée contre la dernière conférence du désormais très controversé Lanlaire qui rappelons-le, dépend depuis novembre dernier les vicissitudes du régime Bongo (au pouvoir depuis 1967 au Gabon).

Moov Africa

Cette fois, c’est ce sont 14 associations et partis politiques de l’opposition regroupés au sein de CAPPO de monter au créneau contre les propos « discourtois » de Lanlaire tenus à Genève le 2 août dernier.

Dans un communiqué de presse parvenu à notre rédaction, CAPPO s’insurge contre l’énième dérapage verbal de Monsieur Ange Landry Mbeng alias Lanlaire qu’elle attribue volontiers par « imputation de responsabilité » à la Convention de la diaspora Gabonaise (CDG) car Lanlaire est depuis le 3 juillet, conseiller chargé du militantisme et de l’éveil patriotique, auprès du bureau exécutif de la CDG.

Dans sa dernière conférence Lanlaire égratigne sans détour les faux opposants avec des propos plutôt durs à l’encontre de Zacharie Myboto, René Ndemezo’o Obiang, Paul-Marie Gondjout, Chantal Myboto, Patrick Eyogo, Daniel Mengue, Félix Bongo et Désiré Ename, relève le communiqué.

Un extrait de la conférence de Lanlaire du 2 août

CAPPO en vient même à mettre en garde l’activiste en cas de récidive de poursuites judiciaires car relève-t-elle « à ce jour, aucun diagnostic ne fait état, chez ce compatriote, ni de folie intermittente, ni d’hypnotisme, ni de crise d’adolescence ». Le ton est ainsi donné d’autant plus que Lanlaire a promis rebeloter ce mardi 11 août par autre conférence de presse axée sur ce thème irritateur de « faux opposants »

Reste à savoir comment l’opposition qui semble se déchirer par conférence de presse interposée, compte ramener plus de sérénité dans cette famille politique à quelque mois de la présidentielle censée sonner le glas de 50 ans de pouvoir du Parti démocratique Gabonais (PDG) aux commandes du pays depuis le 12 mars 1967 sans jamais avoir réussi à perdre la moindre présidentielle depuis l’avènement du multipartisme en 1990.

Voici l’intégralité du communiqué de presse de CAPPO du 6 août 2015 :

Le combat de la libération nationale dans lequel nous sommes engagés comme un seul homme l’ensemble des forces politiques républicaines, associations et membres de la société civile de notre cher pays nous incombe à tous un sens aigu des responsabilités, d’éthique et de solidarité.

Ainsi, La Coordination des Associations et Partis Politiques de l’Opposition (CAPPO) gabonaise en Europe s’insurge contre l’énième dérapage verbal de Monsieur Ange Landry MBENG alias Lanlaire, conseiller du Président de la Convention de la Diaspora Gabonaise (CDG), Bruno ELLA, à l’encontre de Zacharie MYBOTO, René NDEMEZO’O OBIANG, Paul-Marie GONDJOUT, Chantal MYBOTO, Patrick EYOGO, Daniel MENGUE, Félix BONGO et Désiré ENAME. Par imputation de responsabilité, les propos discourtois de Monsieur MBENG traduisent une certaine addiction à l’injure facile et à la diffamation, et engagent la personne morale de la Convention de la Diaspora Gabonaise (CDG).

A ce jour, aucun diagnostic ne fait état, chez ce compatriote, ni de folie intermittente, ni d’hypnotisme, ni de crise d’adolescence. Donc, la CAPPO réfute l’hypothèse de son irresponsabilité pénale. Par conséquent, il est un justiciable, qui peut répondre de ses actes devant la loi de manière à prouver l’exactitude de ses allégations. Face au ton inamical de Monsieur MBENG et de ses conseillers de l’ombre, la Coordination des Associations et Partis Politiques de l’Opposition (CAPPO) gabonaise en Europe affirme, par la présente, sa solidarité envers l’association REAGIR, l’Union Nationale, le Front Uni de l’Opposition Pour l’Alternance (FUOPA) et le journal Echos du Nord, et se réserve le droit de se porter partie civile en estant, en cas de récidive, Monsieur MBENG en justice.

Fait à Paris, le 06 août 2015

La Coordination Générale

Le CROGE, OGARSEAI, CA SUFFIT COMME CA, l’UNION NATIONALE, MOUVEMENT DES FEMMES COMMANDOS, REAGIR, MOUVEMENT GABON DEBOUT, FREE GABON, CONSCIENCE GABONAISE, UNION DES ETUDIANTS GABONAIS DE FRANCE, MOUVEMENT LIBERATION NATIONALE, BDP MODWOAM, COLLECTIF DU 20 DECEMBRE, COLLECTIF DES JOURNALISTES.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article