Innocence présumée

Capellogate : Romain Molina poursuivi en France pour diffamation par Serge Mombo

Capellogate : Romain Molina poursuivi en France pour diffamation par Serge Mombo
Capellogate : Romain Molina poursuivi en France pour diffamation par Serge Mombo © 2022 D.R./Info241

Le Cappellogate, le scandale de pédophilie et d’abus sexuels qui secoue la monde du football gabonais, va également se jouer en France. Et pour cause, l’intendant des Panthères du Gabon Serge Ahmed Mombo veut laver son nom. Se défendant des accusations de pédophilies relayées par le journaliste français Romain Molina, une audience au tribunal correctionnel de Paris devrait opposer le mois prochain les deux hommes via leurs avocats. Une perspective judiciaire que nie cependant le journaliste français qui s’est dit toutefois, prêt à y répondre.

Info241 sur Whatsapp

L’actuel patron de la Ligue de football de l’Estuaire, Serge Mombo, veut décidemment être blanchi du scandale de pédophilie impliquant des entraineurs et cadres sportifs gabonais. Pour ce faire, celui qui crie son innocence depuis les affirmations de Romain Molina, a décidé d’agir en trainant à la fois le journaliste et la chaine France24 devant les tribunaux.

Passe d’armes

"J’ai voulu en rire mais les faits sont trop graves pour laisser passer. (...) Je me sens touché dans mon amour propre et les auteurs de cette machination vont répondre de leurs actes", avait prévenu le 7 janvier dernier Serge Mombo au lendemain des révélations de Molina à son sujet. Le journaliste français a cependant affirmé le 3 février dernier, n’affirmé n’avoir reçu aucune convocation liée à cette affaire.

"Aucune plainte reçue Serge, et si tu veux aller au tribunal, on ira ! Je t’attends, et je demande à TOUTES les victimes de ce pedocriminel de me contacter en privé pour monter le plus gros dossier jamais vu sur tous les crimes de ce monsieur", a pesté Molina sur sa page Facebook. Avant de contre-attaquer : "Tu veux attaquer Serge ? On va attaquer, et tu rejoindras tes copains à la prison centrale bientôt, ne t’en fais pas".

Procès attendu

L’audience pour cette affaire aurait même déjà été fixée. Elle aura lieu le 22 mars à Paris, selon nos confrères de GabonActu, citant des sources proches de Serge Mombo. « Il a préféré la justice française parce que les occidentaux ont des préjugés sur la justice en Afrique », a confié un des avocats du dirigeant gabonais incriminé. De quoi nuancer ce dossier de révélations d’abus sexuels et de chantages sexuels sur mineurs.

Avec cette plainte en diffamation, le Capellogate s’exporte également devant la justice française appelée désormais à trancher sur la culpabilité et les témoignages présumés pesant contre Serge Mombo. Ce d’autant que l’incriminé est le seul de la longue série de pédophiles présumés à avoir été ménagé par la justice gabonaise pour "défaut de preuves", selon les avocats de Serge Mombo.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article