CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 15 /48h
Nombre de décès depuis mars 2020 162 +0

Situation vaccinale

Première dose 50 227
Seconde dose 32 261

% de la population

2,42%
1,55%

Situation globale

125 +6 32 261 25 260 +15
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Revirement politique

Allié controversé d’Ali Bongo, l’UPG rêve d’aligner son candidat à la présidentielle de 2023

Allié controversé d’Ali Bongo, l’UPG rêve d’aligner son candidat à la présidentielle de 2023
Allié controversé d’Ali Bongo, l’UPG rêve d’aligner son candidat à la présidentielle de 2023 © 2021 D.R./Info241

L’Union du peuple gabonais (UPG, opposition modérée) veut se réattribuer la stature de son feu président fondateur Pierre Mamboundou. Célébrant le 14 juillet dernier son 32e anniversaire, le parti désormais dirigé par Mathieu Mboumba Nziengui a promis de tenter de faire battre Ali Bongo à la présidentielle gabonaise de 2023. Pour y parvenir, le parti entend y présenter son propre candidat. Ce qui serait une première depuis le décès de Mamboundou. Une véritable révolution pour ce parti autrefois fleuron de l’opposition radicale au régime demi-centenaire de la famille Bongo.

Moov Africa

L’UPG continue de se chercher un nouveau souffle après le décès en 2011 de son président historique Pierre Mamboundou. Après avoir finalement décidé de travailler avec Ali Bongo que le parti combattait jusque-là, l’UPG n’est plus que le l’ombre de lui même enchainant désertion et versatilité idéologique. Le parti qui a perdu ses avantages gouvernementaux avec l’éviction de son président Mathieu Mboumba Nziengui du gouvernement en 2016, semble avoir repris sa liberté politique fusionnée aux volontés du pouvoir gabonais.

Au terme des commémorations de leur 32e année d’existence, le parti cher à Pierre Mamboundou promet d’aligner un challenger en face d’Ali Bongo et donc au futur candidat du parti au pouvoir à la présidentielle gabonaise d’aout 2023 qui anime déjà les passions dans l’arène politique gabonaise. « Notre parti doit présenter son candidat pour défendre ses idées sur la base d’un projet de société devant convenir à notre peuple », a déclaré le 14 juillet Mathieu Mboumba Nziengui en marge de leurs festivités partisanes.

Malgré les échecs répétés de Pierre Mamboundou à ces échéances présidentielles remportées à chaque fois par le candidat PDG, le parti de Mboumba Nziengui y croit désormais dur comme fer. « L’échec n’est pas une fatalité. Nous devons continuer la marche vers la victoire aux prochaines électorales », a-t-il rajouté. Un réveil tardif pour l’ex grand parti de l’opposition gabonaise victime de ses revirements avec le pouvoir gabonais avec à la clé aucun élu UPG à l’Assemblée nationale ou encore au Sénat.

Reste à connaitre qui fera le poids pour défier leur ancien allié du PDG. L’UPG ayant depuis ce ralliement perdu beaucoup de plumes et la ferveur ancienne de ses militants. Et de promettre : « Notre candidat sera choisi à l’occasion du prochain congrès dont nous annonceront la date d’organisation dès que les conditions indispensables à l’ouverture de ces assises seront réunies », a promis le président de l’UPG. Une perspective digne des 12 travaux d’Hercules.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article