CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32-45
Nombre de décès depuis mars 2020 158+1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Discours à la nation

Ali Bongo va remanier son gouvernement sans changer de Premier ministre

Ali Bongo va remanier son gouvernement sans changer de Premier ministre
Issoze Ngondet est assuré de conserver son poste de Premier ministre © 2017 D.R./Info241

C’est la principale annonce contenue dans le discours prononcé hier soir par Ali Bongo à la veille de la fête nationale. Pour Ali Bongo, à la tête du Gabon depuis 8 ans sans une opposition parlementaire, il faut « accélérer, avec beaucoup de détermination, le rythme des réformes pour davantage de résultats ». Concédant au passage, le manque de « résultats » de sa politique. D’où l’annonce d’un imminent remaniement au sein du gouvernement Issoze Ngondet en vue de respecter aussi les « conclusions du dialogue politique », tombées dans l’oubli.

Moov Africa

Emmanuel Franck Issoze Ngondet a assurément été le Gabonais le plus heureux après le discours à la Nation d’Ali Bongo prononcé sous les coups de 20h. L’ancien ministre des Affaires étrangères devenu Premier ministre à l’issue de la réélection controversée d’Ali Bongo, est assuré de conserver son fauteuil à la tête du gouvernement. Exit donc le rêve de certains de lui succéder.

C’est ce qu’a indiqué à demi-mots Ali Bongo dans son discours : « j’ai instruit le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, à mettre immédiatement au travail le Gouvernement qui sera formé dans les tous prochains jours  ». Ali Bongo aurait donc déjà confié à son actuel Premier ministre, de procéder au remaniement de son équipe sans indiquer le chronogramme de cette éventualité.

Malgré l’atout indéniable de n’avoir pas d’opposition dans les différentes chambres parlementaires, Ali Bongo peine depuis 2009 à accélérer le chantier de ses "reformes". Ses échecs, Ali Bongo les situe lui-même sur le "chômage des Jeunes". « Le temps est plus que jamais à l’action. Une action qui doit constituer une réponse concrète aux problèmes des Gabonais, notamment à ceux de la Femme et des Jeunes », a t-il révélé hier lors de son discours.

Il faut dire que ce nouveau gouvernement est attendu depuis mai dernier. Depuis Ali Bongo joue la montre et semble pas du tout pressé de faire appliquer les fameuses "conclusions du dialogue politique". Depuis la fin de son dialogue le 15 mai dernier, aucun comité de suivi ni nouveau gouvernement pour en assurer la mise en œuvre n’a été mis en place. Soit un retard à l’allumage de plus de 3 mois !

Ce nouveau gouvernement tant attendu par les opposants y ayant pris part tarde à sortir de terre. Aujourd’hui, l’on sait désormais qu’il ne s’agira pas d’un nouveau mais d’un simple remaniement sous la houlette d’Emmanuel Franck Issoze Ngondet. Une victoire à mettre au compte des "amis du président" auxquels il avait apporté tout son soutien dans le bras de fer qui les opposait au secrétaire général Faustin Boukoubi désormais déchu.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article