Hommage

Ali Bongo rend hommage à son père, mort au pouvoir après 42 ans de règne sans partage

Ali Bongo rend hommage à son père, mort au pouvoir après 42 ans de règne sans partage
Ali Bongo rend hommage à son père, mort au pouvoir après 42 ans de règne sans partage © 2022 D.R./Info241

Ce 8 juin marque le 13e anniversaire de la mort Omar Bongo, second président du Gabon et père de l’actuel locataire du palais présidentiel : Ali Bongo. En cette journée du souvenir, le fils qui a hérité du parti présidentiel et de la présidence du pays grâce aux soutiens de son père, a tenu à rendre un vibrant hommage à son bienfaiteur dont le mausolée se trouve à Franceville où il séjourne actuellement depuis mardi.

Info241 sur Whatsapp

Lire aussi >>> Omar Bongo, d’agent de liaison des services secrets français à président à vie du Gabon

Ali Bongo continue de rendre hommage à son père, mort au pouvoir après 42 ans de règne sans partage sur ce pays d’Afrique à la démocratie toujours en gestation. C’est sur les réseaux sociaux que le fils a tenu à rendre un hommage appuyé à ce « grand homme » qu’a été son père. Malgré les nombreux déboires qui ont emmaillé sa gouvernance, Ali Bongo a lui gardé que le meilleur de son passage sur terre et à la présidence avant lui du pays.

Le post d’hommage d’Ali Bongo à son père

« Le temps n’efface pas les traces laissées par les grands hommes », indique-t-il notamment sur Twitter. Un post qu’Ali Bongo accompagne d’un cliché solitaire de lui dans le mausolée de son père à Franceville. « 13 ans après sa mort, Omar Bongo Ondimba est toujours parmi nous. Il nous a légué un pays, le Gabon, dont les bases, solides, nous permettent, à nous Gabonaises et Gabonais, de nous projeter sereinement dans l’avenir », soutien Ali Bongo.

Avant de conclure en ces mots : « En ce 8 juin, jour de sa disparition, je veux rendre hommage, au nom de la Nation et en tant que fils, au grand Président, à l’homme d’Etat et au Père merveilleux qu’il a été tout à la fois ». Omar Bongo arrivé au pouvoir en 1964, a dirigé le pays de main de fer jusqu’à sa mort le 8 juin 2009 à Barcelone (Espagne). C’est son fils, Ali Bongo, qui a repris son flambeau à la fois à la tête du pays et du Parti démocratique gabonais (PDG) qu’il fonda le 12 mars 1968 sur les cendres de l’ancien Bloc démocratique gabonais de Léon Mba lui aussi mort au pouvoir.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article