Clicky


Incongruités républicaines

Ali Bongo reçoit la carte de militant de son parti... au palais de la République gabonaise !

Ali Bongo reçoit la carte de militant de son parti... au palais de la République gabonaise !
Ali Bongo reçoit la carte de militant de son parti... au palais de la République gabonaise ! © 2022 D.R./Info241

Le Gabon est finalement une République multipartiste si singulière qu’elle permet au président en exercice de transformer un symbole de la République en une succursale de son parti politique. C’est ce qu’a fait ce samedi Ali Bongo, sous le feu des projecteurs, en y recevant en présence de la Première ministre gabonaise, la nouvelle carte de militant de son propre parti politique au cours d’une énième audience présidentielle accordée... au secrétaire général du PDG ! Les vieux démons du parti unique sont encore bien la dent dure dans le pays où la présidence n’est visiblement pas au-dessus des partis.

Info241 sur Whatsapp

Qui a dit que !e palais présidentiel gabonais de Libreville ne pouvait pas aussi servir de cadre aux manifestations partisanes des partis politiques légalement reconnus ? Sauf que cette largesse républicaine n’est l’exclusivité du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 1968), ex-parti unique dirigé par Ali Bongo. Ce mélange de genres s’est une nouvelle fois matérialisée devant les cameras de la presse ce samedi.

Quand palais présidentiel = palais du PDG

Et pour cause, Ali Bongo ne pouvant faire l’amitié à ses partisans en se rendant au siège de son parti situé qu quartier Louis, a expresse tenu à ce que son secrétaire général Steeve Nzegho Dieko, apporte au palais présidentiel sa nouvelle carte de militant. Un signe de la bonne santé de cette République car ce moment partisan PDG t se devait d’être vécu dans les locaux du palais présidentiel, symbole de la République que l’ensemble des gabonais et singulièrement ceux du PDG tiennent de mains de fer depuis 1968 sans discontinuité.

Ali Bongo recevant la carte de son parti au palais présidentiel de Libreville

Un spectacle si affligeant pour la séparation des pouvoirs qui visiblement n’existe ni dans la tête d’Ali Bongo ni dans celle de sa Première ministre Rose Christiane Ossouka. C’est cela l’idée qu’ils se font de la République gabonaise qui reste mêlée à celle du parti fondé par le père d’Ali Bongo et qui règne sans partage sur le pays, ses institutions... et la République ! La nouvelle carte du PDG est un évènement si important que la nation toute entière qu’elle se doit d’être célébrée dans les couloirs de la République.

République unique du PDG

Voici le visage du Gabon en 2022 après 32 ans de multipartisme ou plutôt 54 ans de parti unique (sic). Un spectacle républicain très partisan que le parti d’Ali Bongo offre régulièrement depuis des années sans que cela ne questionne ni les militants du PDG, le garant de la République qu’est Ali Bongo, encore moins la presse et les convives du multipartisme qui finalement n’est pas de mise au palais présidentiel, symbole de l’unité de la nation qui se vit qu’en mode PDG.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article