Acharnement judiciaire

Affaire Nzouba : l’opposant transféré à Libreville par des agents de la DGR lourdement armés

Affaire Nzouba : l’opposant transféré à Libreville par des agents de la DGR lourdement armés
Affaire Nzouba : l’opposant transféré à Libreville par des agents de la DGR lourdement armés © 2022 D.R./Info241

La désormais affaire Nzouba qui défraie la chronique depuis ce samedi, n’est pas prête de connaitre son épilogue. Entre braquage et acharnement judiciaire, le leader du parti Les Démocrates (LD, opposition) semble faire les frais d’un coup politique rondement bien mené. Alors qu’il devait être présenté hier devant le procureur de République de Franceville, Guy Nzouba Ndama a obtenu la liberté provisoire nuitamment avant d’être arrêté à nouveau par des agents de la Direction générale des recherches (DGR, gendarmerie) pour le conduire cette fois dans la capitale gabonaise.

Info241 sur Whatsapp

Lire aussi >>> L’opposant Guy Nzouba Ndama arrêté avec des valises d’argent en provenance du Congo

Les ennuis judiciaires de l’opposant Guy Nzouba Ndama, par ailleurs ancien président de l’Assemblée nationale et ancien vice-président du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 1968), semblent sans fin. Alors que le parquet de Franceville (Haut-Ogooué) avait prononcé tard dans la nuit de lundi sa liberté provisoire, l’opposant a été de nouveau sommé de suivre une autre équipe de la DGR venue procéder à une nouvelle interpellation, armée jusqu’aux dents.

L’ouverture forcée des valises de l’opposant samedi à Léconi

Selon les informations recueillies par la rédaction d’Info241, Guy Nzouba Ndama devrait être présenté ce mardi après-midi devant un juge spécial du parquet de Libreville pour une autre procédure intentée contre lui par lesdites autorités judiciaires. D’une simple non déclaration du montant des fonds qu’il transportait aux douanes, l’affaire est devenue très politico-judiciaire avec l’acharnement judiciaire prononcé des responsables de la DGR et du parquet de Libreville qui veulent mettre hors d’état de nuire un adversaire potentiel d’Ali Bongo pour 2023, à en croire les médias proches du palais présidentiel.

Lire aussi >>> Affaire Nzouba : la justice gabonaise dépouille l’opposant de son argent et se l’approprie illico !

Guy Nzouba Ndama devrait ainsi comparaitre ce mardi à 13h devant le parquet de Libreville qui s’est autosaisi de la suite de la procédure car souhaitant en faire une affaire de sureté de l’Etat. Des remous qui promettent donc de nouveaux rebondissements. Car après avoir été libéré hier soir, Guy Nzouba Ndama entendait se rendre à Koulamoutou pour s’y reposer après un week-end noir d’humiliation. Une tranquillité qu’il ne devrait trouver de si tôt devant l’activisme judiciaire du parquet de Libreville et de la DGR.

Rappelons que samedi en fin d’après, l’opposant avait été sommé alors qu’il revenait d’un court séjour au Congo, d’ouvrir les valises se trouvant à l’arrière de son véhicule. Une fouille orientée qui prouve que l’opposant était non seulement épié par les services de renseignement du palais présidentiel mais également sur écoute. Une somme totale de 1,190 milliard avait été trouvée en liquide dans 3 des 4 valises de l’opposant. Somme qui a été reversée dès dimanche dans les caisses du Trésor gabonais, selon le parquet de Franceville.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article