Interdiction de vols

Variant Omicron : le Gabon ferme par peur ses frontières aériennes à l’Afrique australe

Variant Omicron : le Gabon ferme par peur ses frontières aériennes à l’Afrique australe
Variant Omicron : le Gabon ferme par peur ses frontières aériennes à l’Afrique australe © 2021 D.R./Info241

Le nouveau variant du coronavirus baptisé Omicron, découvert en d’Afrique du sud, continue d’inquiéter à travers le monde. Une inquiétude partagée par le Gabon qui par le biais d’un communiqué du ministère des Transports vient d’interdire ce lundi, l’entrée sur son territoire aux voyageurs en provenance d’Afrique du sud et de toute l’Afrique australe. Une mesure prise par les autorités gabonaises pour « protéger » leurs populations et « préserver » la tendance baissière de la 3e vague de l’épidémie Covid-19

Info241 sur Whatsapp

A l’instar de plusieurs pays du monde, le Gabon semble prendre très au sérieux la menace que constitue le variant sud-africain Omicron. Bien que l’OMS n’ait pas encore totalement rendu ses conclusions sur la grande virulence présumée de ce nouveau variant, les pays du monde se bunkerisent contre principalement l’Afrique du sud et 6 autres pays de cette sous-région australe du continent.

Le communiqué du gouvernement gabonais de ce 29 novembre

C’est le cas du gouvernement gabonais qui vient d’interdire son sol aux voyageurs en provenance de ces zones. « Le gouvernement informe qu’en raison de la récente découverte d’un nouveau variant du coronavirus, baptisé Omicron, les passagers et les vols en provenance d’Afrique du Sud sont, à compter de ce jour, interdits d’entrée sur le territoire gabonais et ce jusqu’à nouvel ordre », a indiqué le ministre des Transports Brice Paillat.

« Cette interdiction s’adresse également aux compagnies aériennes transportant des voyageurs en provenance des pays suivants et dont la destination finale est le Gabon. Il s’agit notamment du Botswana, du Zimbabwe, de la Namibie, du Lesotho, d’Eswatini, du Mozambique et de l’Angola  », précise le communiqué des autorités gabonaises.

Revenant sur les raisons de cette décision drastique, Brice Paillat a martelé que « cette mesure à effet immédiat vise à préserver la tendance baissière de la courbe d’évolution de la pandémie observée ces derniers temps dans notre pays et à protéger les populations vivant au Gabon contre ce nouveau variant dont la vitesse de propagation est très préoccupante  ».

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article